Devenir et être facteur de cornemuse irlandaise uilleann pipes : entre déterritorialisation et patrimonialisation

par Patrik Vincent Dasen

Thèse de doctorat en Arts vivants, dominante musique

Sous la direction de Luc Charles-Dominique.

Soutenue le 14-03-2020

à l'Université Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés. EA 3159 (Nice ; 2012-....) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire Récits, Cultures et Sociétés (laboratoire) .

Le président du jury était Christian Rinaudo.

Le jury était composé de Christian Rinaudo, Anne Damon, Monique Desroches, Erick Falc'her-Poyroux.

Les rapporteurs étaient Anne Damon.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat présente les résultats d’une recherche ethnomusicologique, menée entre 2011 et 2018, sur le métier de facteur de cornemuse irlandaise uilleann pipes et sa transmission diachronique et synchronique. Ce travail se penche également sur les processus de patrimonialisation qui, durant cette même période, élèveront cet instrument au rang de Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité inscrit par l’UNESCO en décembre 2017.Après une présentation de l’état actuel des connaissances sur l’histoire de cette cornemuse, son développement à travers le temps et le rôle de l’instrument et des pipers dans la société irlandaise, suit une description organologique des différentes parties qui constituent un full set d’uilleann pipes et une discussion sur l’impact de cette organologie sur le son de l’instrument. Ce son, considéré aujourd’hui comme caractéristique et même identitaire, est devenu un enjeu central des discours sur la tradition. Le dernier revival du jeu et de la facture de l’instrument dans le dernier quart du XXe siècle s’accompagne des processus de patrimonialisation que cette tradition connaît actuellement. Sont ensuite présentés les résultats de mes enquêtes de terrain auprès des pipemakers d’Irlande et d’ailleurs - car la facture du uilleann pipes s’est aujourd’hui largement internationalisée - dont le but était de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de leur métier d’artisans d’art. Nous verrons comment cette tradition de facture instrumentale a été progressivement reconstruite, à défaut de réelle transmission, par les facteurs du revival et comment elle se transmet aujourd’hui, dans une ère considérée comme « post-revivaliste ». Cette étude sur la transmission du métier de facteur d’uilleann pipes nous permet également de nous pencher sur l’usage incontournable des technologies informatiques et, en particulier, des réseaux sociaux dans la transmission du métier. Enfin, ce travail présente les résultats de mes observations et réflexions sur les processus de patrimonialisation qui ont pris place, de façon concomitante avec le revival, pour assurer la documentation, la préservation, la transmission et le (re-)développement de la tradition du uilleann pipes et, en particulier, de sa facture.Les trois objectifs centraux à cette thèse de doctorat sont : 1) la réalisation d’une étude ethnomusicologique monographique sur le uilleann pipes. 2) la réalisation d’une étude ethnomusicologique de terrain sur le métier de facteur de cette cornemuse et une étude approfondie de ses modes de transmission. Dans ce cadre, l’analyse d’un terrain virtuel apporte un regard nouveau sur les réseaux sociaux comme lieux où se transmettent autant que se conçoivent et se négocient les traditions. ; enfin, 3) la description et l’analyse critique des processus de patrimonialisation de la tradition du uilleann pipes et, plus particulièrement, de sa facture instrumentale.

  • Titre traduit

    Becoming and being uilleann pipemaker : between deterritorialisation and heritagisation


  • Résumé

    This doctoral thesis presents the results of an ethnomusicological research, conducted between 2011 and 2018, on the makers of the Irish uilleann pipes and the diachronic and synchronic transmission of their profession. This work also examines the heritagisation processes that, during the same period, brought the instrument into the UNESCO Intangible cultural heritage, as announced in December 2017.After a description of the current scientific knowledge regarding the history of this bagpipe, its development through time and the role of the instrument and of the pipers in Irish society, we present an organological description of the various parts that makeup a full set of uilleann pipes as well as a discussion on the impact of this organology on the sound of the instrument. This sound, which is now considered as characteristic and even symbolic of identity, has become a key issue in the discussions about tradition. The most recent revival in the way to play and to manufacture the instrument during the last quarter of the 20th century, happened in parallel with the processes of heritage-making experienced currently by the tradition.The next section presents the results of my fieldwork with pipe-makers in Ireland and elsewhere (as uilleann pipe-making is now widely internationalized), the objectives of which were to better understand the ins and outs of the work of these craftspeople. We explain how this tradition of instrument-making was gradually rebuilt, in the absence of a real transmission, by the actors of the revival and how it is now passed on in an era currently considered as ‘post- revivalist’. The present study on the transmission of the profession of uilleann pipe-making also allowed us to examine the inescapable use of information technologies and, specifically of the social networks in the transmission of the necessary professional skills.Finally, this thesis presents the results of my observations and my thoughts on the processes of heritagisation that took place in parallel with the revival, in order to document, preserve, pass on and (re-)develop the uilleann pipes tradition, and more particularly its manufacturing.The three core objectives of this thesis are: 1) carrying out an ethnomusicological and monographic study of the uilleann pipes. 2) carrying out a field ethnographical study of the profession of uilleann pipes manufacturing as well as an in-depth study of its modes of transmission. In this context, a « virtual field-work » brings a new perspective on the social networks as forums in which traditions can be passed on, but also conceived and negotiated. 3) describe and critically analyze the processes of heritagisation of the tradition of the uilleann pipes and more specifically the manufacturing of the instrument.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?