La Poétique du rêve dans quelques fictions brèves des XIXe et XXe siècles : Gérard de Nerval, Théophile Gautier, Jules Supervielle et Michel Leiris

par Ons Sfar Gandoura

Thèse de doctorat en Langues et littératures françaises

Sous la direction de Pascale Auraix-Jonchière et de Sylviane Coyault.

Le jury était composé de Gérard Peylet, Guy Lavorel.


  • Résumé

    Quand le rêve authentique ou fictif intervient dans le texte littéraire, la vaste question de l’inconscient s’impose. La mise en œuvre littéraire du rêve témoigne non seulement de l’intérêt porté à la part inconsciente de l’homme et à son imagination, mais aussi à ses liens fructueux avec le réel : réciprocité, continuité ou rupture, ces liens font toute la dynamique du récit onirique des XIXe et XXe siècles. Le récit onirique s’inscrit dans une esthétique plus large qui, à tous les plans, rompt avec le progressisme et la suprématie de la raison, en établissant une poétique de l’invraisemblable. C’est ainsi, que personnages, espaces, temps, dérogent au normatif, construisant un monde différent qui ne manque pas de rappeler l’univers mythologique. Il s’agit surtout de réfléchir sur l’aventure du rêve littéraire parcourant les différents mouvements et esthétiques littéraires, et incarnant un miroir qui reflète les pensées, les réflexions, les poétiques de Gérard de Nerval, Théophile Gautier, Jules Supervielle et Michel Leiris.

  • Titre traduit

    The poetics of dream in some brief stories of the 19th and 20th centuries : Gérard de Nerval, Théophile Gautier, Jules Supervielle and Michel Leiris


  • Résumé

    When the authentic, or fictitious dream intervenes in the literary text, the vast inconscious question imposes itself. The literary implementation of the dream testifies, not only the interest in the inconscious part of man and his imagination, but also his fruitful links with reality : like reciprocity (exchange), continuity or rupture. These links, make all the dynamic « dream story » of the 19 th/ 20 th centuries. The dream like narration is part of the broader aesthetic, which, in all respects, breaks with progressivism and the supremacy of real, by establishing poetics of the improbable. Thus, chahracters, spaces, time derogate from the usual, (normative), building a different world that does not fail to recall the mythological universe. It is above all, to reflect on the adventure of the literary dream, traversing the different literary and aesthetic movements and enbodying a mirror that reflects the thougts, reflections, poetics of Gérard de Nerval, Théophile Gautier, Jules Supervielle and Michel Leiris.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.