L'entraînement dynamique excentrique dans le cadre de la prise en charge du surpoids et de l'obésité : comparaison à l'entraînement concentrique

par Valérie Julian

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Ruddy Richard et de Martine Duclos.

Le président du jury était Bruno Chenuel.

Le jury était composé de André Labbé, Béatrice Morio, David Thivel.

Les rapporteurs étaient Bruno Chenuel, Nathalie Koulmann.


  • Résumé

    Le traitement de l’obésité de l’adolescent repose sur des interventions multidisciplinaires associant activité physique et éducation nutritionnelle. Dans un objectif d’amélioration des prises en charge, les recherches cliniques tentent d’identifier les meilleures stratégies à intégrer au sein des programmes d’activité physique. L’entraînement dynamique excentrique (EXC) n’avait jamais été évalué jusqu’ici dans le cadre de l’obésité. La modalité de contraction EXC, qui génère un travail en allongement du muscle, est caractérisée par une grande puissance mécanique développée pour un faible coût métabolique ((V)´O2). Nous avons fait l’hypothèse que l’entraînement EXC induisait une réduction majorée de la masse grasse en comparaison à l’entraînement classique concentrique (CONC). Chez l’adolescent obèse, les 2 modalités d’entraînement ont été évaluées à même consommation d’oxygène ((V)´O2), à partir d'un modèle de pédalage sur ergocycle EXC versus CONC. La diminution d’IMC était similaire pour les 2 types d'intervention. En revanche, les bénéfices sur la masse grasse étaient supérieurs après entraînement EXC. De plus, l’entraînement EXC était plus efficace sur le gain de masse et de force musculaire, ainsi que sur la diminution d'insulinorésistance et l’amélioration de la qualité de vie. L'augmentation de la densité minérale osseuse était similaire pour les 2 modalités d'entraînement. Par ailleurs, l'entraînement EXC prévenait l'augmentation de la prise alimentaire observée en réponse aux prises en charge classiques. En complément, l’étude menée sur modèle murin a permis d’évaluer l’impact de l’entraînement EXC, en comparaison à l’entraînement CONC, non seulement à même (V)´O2 mais également à même puissance mécanique (mais (V)´O2 moindre en EXC), à partir d'un modèle de course en descente versus montée. Les résultats étaient concordants avec ceux retrouvés chez l’humain et démontraient en particulier que des gains favorables de composition corporelle pouvaient être obtenus en réalisant une activité physique EXC de faible demande métabolique. Ces résultats apparaissent prometteurs pour la mise en place de nouvelles stratégies à intégrer aux programmes de prise en charge de l’obésité.

  • Titre traduit

    Eccentric training for overweight and obesity : comparison with concentric training


  • Résumé

    The treatment of paediatric obesity relies on multidisciplinary interventions, focusing on the association of physical activity and nutritional education. Physical activity researches attempt to identify the best strategies in order to improve the management of obesity. No study had evaluated the impact of moderate load eccentric (ECC) training in subjects with obesity yet. ECC exercise is characterized by a lower metabolic demand for a high level of exerted force. We hypothesized that an ECC training would prove more efficient at reducing FM than a classic concentric (CON) training. The first study, carried out on adolescents with obesity, compared ECC training with CON training performed at the same oxygen consumption ((V)´O2), using a model of ECC training based on ECC versus CON cycling ergometers. The decrease in BMI was similar after the 2 types of training. However, greater adiposity reduction was observed in response to ECC training. Moreover, ECC training bore additional effects on muscle mass, muscle strength, insulin resistance and quality of life. ECC and CON trainings induced a similar increase in bone mineral density. Besides, ECC training might help to prevent the increase in energy intake observed after classical trainings. In addition, the second study carried out on young rats, compared ECC training with CON training with conditions of iso-(V)´O2 and iso-power output (but lower (V)´O2 in ECC). ECC training was based on a model of downhill versus uphill running. The results were concordant with the previous described and highlighted that beneficial gains in body composition could be obtained with iso-power but lower (V)´O2 ECC training. These results appear to be promising in implementing new strategies based on the use of ECC in the management of obesity.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2021


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.