Les sélectines inhibent la fonction des lymphocytes T régulateurs et contribuent à la pathogénie du lupus érythémateux systémique

par Marc Scherlinger

Thèse de doctorat en Microbiologie -immunologie

Sous la direction de Christophe Richez.


  • Résumé

    Le lupus érythémateux systémique (LES) est une maladie auto-immune systémique caractérisée par une perte de tolérance vis-à-vis des autoantigènes nucléaires, une production d’auto-anticorps, une signature interféron et une dysfonction du compartiment des lymphocytes T régulateur (Tregs). Dans ce travail, nous avons identifié que les plaquettes des patients LES actifs interagissaient de manière préférentielle avec les Tregs via l’axe P-sélectine/PSGL-1. L’interaction de la P-sélectine plaquettaire avec son ligand le PSGL-1 abolissait les fonction immunosuppressives des Tregs et des Tregs folliculaires par le biais d’une phosphorylation de Syk et d’un signal calcique intracellulaire. D’un point de vue mécanistique, l’interaction P-sélectine/PSGL-1 induisait une sous-expression de la voie TGF-béta, altérant le phénotype et les fonctions suppressives des Tregs. Chez les patients, nous avons montré une majoration significative des taux des P- et E-sélectine circulantes, sous forme soluble et microparticulaire, et ce de manière corrélé à l’activité du LES. Enfin, le blocage de la P-selectine dans un modèle murin de LES améliorait des symptômes cardinaux de la pathologies (atteinte rénale notamment). Au total, nos résultats identifient une nouvelle voie physiopathologique impliquant la P-sélectine dans le LES, et ouvre la voie pour des essais thérapeutique visant à bloquer la P-sélectine dans le LES.

  • Titre traduit

    Selectins impair regulatory T cell function and contribute to systemic lupus erythematosus pathogenesis


  • Résumé

    Systemic lupus erythematosus (SLE) is a systemic autoimmune disease characterized by a loss of tolerance toward self-nucleic acids, autoantibody production, an interferon signature, and a defect in the T regulatory cells (Tregs) compartment. In this work, we identified that platelets from active SLE patients preferentially interacted with Tregs via the P-selectin/PSGL-1 axis. Selectin interaction with PSGL-1 blocked the regulatory/suppressive properties of Tregs and follicular Tregs by triggering Syk phosphorylation and an increase in intracytosolic calcium. Mechanistically, P-selectin engagement on Tregs induced a downregulation of the TGF-beta axis, altering Tregs phenotype and limiting their immunosuppressive response. In patients, we found a significant upregulation of P- and E-selectin levels both expressed by microparticles and in their soluble forms that correlated with SLE disease activity. Finally, blocking P-selectin in a mouse model of SLE improved cardinal features of the disease. Overall, our results identify a selectin-dependent pathway active in SLE patients and validate it as a potential therapeutic avenue.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.