Epidemiology of central nervous system infections and of Zika virus in Bolivia

par Paola Mariela Saba Villarroel

Thèse de doctorat en Maladies infectieuses

Sous la direction de Xavier de Lamballerie.

Le président du jury était Denis Malvy.

Le jury était composé de Denis Malvy, Eric d' Ortenzio, Alessandra Falchi, Audrey Dubot.

Les rapporteurs étaient Eric d' Ortenzio, Alessandra Falchi.

  • Titre traduit

    Épidémiologie des infections du système nerveux central et du virus Zika en Bolivie


  • Résumé

    Nous avons réalisé une étude prospective (nov-2017 à oct-2018) chez des patients boliviens hospitalisés suspectés d'infection du SNC pour identifier les plus courants étiologies et orienter les stratégies de diagnostic, de traitement, de prévention et de santé publique. Nous avons recruté 257 patients hospitalisés (20,2% VIH positifs), une étiologie infectieuse a été confirmée chez 49,8% des patients. Les principales étiologies chez les patients VIH positifs étaient Cryptococcus spp. (41,7%) et M. tuberculosis (27,8%) et chez les patients VIH négatifs, M. tuberculosis (26,1%) et S. pneumoniae (18,5%). La mortalité était de 42,1%. Notre étude appelle à renforcer la politique de santé publique, en particulier en ce qui concerne la tuberculose, la rage et la prévention et les soins du VIH.Le virus Zika (ZIKV) a récemment émergé dans les Amériques, et des complications neurologiques chez le fœtus de femmes infectées pendant la grossesse ont été rapportés. Tout d'abord, nous avons développé un test de neutralisation rentable, automatisé, sensible et spécifique basé sur l'effet cytopathique (CPE) pour effectuer de grandes études de séroprévalence. Deuxièmement, nous avons effectué une étude de séroprévalence en 5 villes de la Bolivie (Décembre 2016 à avril-2017) pour estimer l'immunité collective du ZIKV, confirmant la circulation dans les régions tropicales (Santa Cruz (21,5%) et Beni (39%)) avec Santa Cruz toujours vulnérable aux futures épidémies. Troisièmement, 74 femmes enceintes de Santa Cruz (Bolivie) ont été recrutées (2018), 15 (20,3%) étaient positives pour ZIKV en analysant différent méthodes moléculaires et sérologiques.


  • Résumé

    We performed a prospective study from Nov-2017 to Oct-2018 in Bolivian inpatients with suspected CNS infections to identify the most common aetiologies and to guide diagnosis, treatment, prevention, and public health strategies. We recruited 257 inpatients (20.2% HIV-positive), an infectious aetiology was confirmed in 49.8% of patients. The main aetiologies in HIV-positive patients were Cryptococcus spp. (41.7%) and M. tuberculosis (27.8%), in HIV-negative patients M. tuberculosis (26.1%) and S. pneumoniae (18.5%). The mortality rate was 42.1. Our study calls to reinforced public health policy, in particular regarding tuberculosis, rabies and HIV prevention and care. Zika virus (ZIKV) has recently emerged in the Americas and congenital abnormalities in fetus from women infected during pregnancy have been reported. First, we developed a cost-effective, automatized, sensitive and specific neutralization test based on cytopathic effect (CPE) to perform large seroprevalence studies. Second, we performed a seroprevalence study in 5 cities of Bolivia (Dec-2016 to April-2017) to estimate the ZIKV protective herd immunity, confirming the circulation in the tropical regions (Santa Cruz (21.5%) and Beni (39%)), with Santa Cruz still vulnerable to future outbreaks. Third, 74 pregnant women from Santa Cruz (Bolivia) were recruited (2018), 15 (20.3%) were positive by analyzing different molecular and serological methods.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 24-04-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.