Les pharmacopées métissées de Guyane : ethnobotanique d’une phytothérapie en mouvement

par Marc-Alexandre Tareau

Thèse de doctorat en Anthropologie - Ethnobotanique

Sous la direction de Guillaume Odonne et de Marianne Palisse.

Soutenue le 08-11-2019

à Guyane , dans le cadre de École doctorale Diversités, santé et développement en Amazonie (Cayenne) , en partenariat avec Laboratoire Ecologie, Evolution, Interactions des Systèmes amazoniens (LEEISA ; Université de Guyane) (laboratoire) et de Laboratoire Ecologie, évolution, interactions des systèmes amazoniens (laboratoire) .

Le président du jury était Cédric Audebert.

Le jury était composé de Damien Davy, Glenn Shepard, Catherine Benoît.

Les rapporteurs étaient Tinde R. van Andel, Véronique Boyer-Araújo.


  • Résumé

    L’analyse des 209 entretiens semi-directifs effectués durant cette thèse a permis d’obtenir une vision globale et descriptive, autant qualitative que quantitative, des pharmacopées qui s’entrecroisent sur le littoral guyanais. Les usages phytothérapeutiques des 19 communautés culturelles interrogées ont été décryptés de façon à obtenir un panorama actualisé des pratiques ethnobotaniques guyanaises. Cette étude ethnographique a notamment permis de mettre en lumière les principales catégories nosologiques concernées par la phytothérapie sur le littoral guyanais et d’apporter un regard neuf sur les ethnomédecines de ce territoire et, notamment, les représentations du corps et de la maladie qu’elles sous-tendent. Les modes de traitement et les formes d’administration des remèdes en usage aujourd’hui sont finement documentés ainsi que les espèces utilisées (356 espèces identifiées).De façon plus originale, une cartographie des flux ethnobotaniques actuels est réalisée ainsi qu’une analyse de la « répartition culturelle » des plantes médicinales et une réflexion est menée sur les thèmes de la transversalité, de la sélection, de la transmission et de l’interculturalisation des savoirs relatifs aux plantes médicinales. Entre autres sous-thématiques, les rôles joués par la migration, la transfrontalité ou encore l’urbanité y sont largement discutés.

  • Titre traduit

    Mixed pharmacopeias of French Guiana : ethnobotany of a phytotherapy in motion


  • Résumé

    The analysis of the 209 semi-directive interviews conducted during this thesis made it possible to obtain a global and descriptive vision, both qualitative and quantitative, of the pharmacopoeias that intersect on the Guyana coast. The phytotherapeutic uses of the 18 cultural groups interviewed were decoded in order to obtain an updated overview of French Guyanese ethnobotanical practices. This ethnographic study also made it possible to highlight the main nosological categories concerned by phytotherapy on the French Guiana coast and to provide a fresh look at the ethnomedicines of this territory and, particularly, the representations of the body and the diseases they underlie. The way of treating them and forms of administration of the remedies in use today are finely documented as well as the species used (356 identified species).In a more original way, a mapping of current ethnobotanical flows is realized as well as an analysis of the "cultural distribution" of medicinal plants, and a reflection is carried out on the themes of transversality, selection, transmission and interculturalization of knowledge relating to medicinal plants. Among other sub-themes, the roles played by migration, transfrontality and urbanity are widely discussed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Guyane (Cayenne, Guyane). Service commun de la documentation. Bibliothèque plurisdisciplinaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.