Contribution à la grammaire de la langue kmhmouʔ

par Lamphoune Soundara

Thèse de doctorat en Sciences du langage : linguistique et didactique des langues

Sous la direction de Anaïd Donabédian et de Joseph Thach.

Soutenue le 18-03-2019

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) , Structure et Dynamique des Langues (Villejuif, Val de Marne) (laboratoire) et de Structure et Dynamique des Langues / SeDyL (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse est une contribution à la description du kmhmouʔ – langue à tradition orale parlée au Laos. Elle présente les caractéristiques générales de cette langue peu décrite dans la région de l’Asie du Sud-Est comme le montre notre référence bibliographique.Le kmhmouʔ, langue isolante, est dépourvue de marqueurs grammaticaux morphologiques. Les mots du kmhmouʔ sont pour la plupart pluricatégoriels et plurifonctionnels : la distinction verbo-nominale se fonde essentiellement sur des critères combinatoires. Les noms sont des noms massifs portant une signification notionnelle, et leur référentialité est conditionnée à la présence de déterminants nominaux (classificateurs, déictiques, quantifieurs et épithètes qualificatives) ; en l’absence de morphologie verbale, le temps, l’aspect et le mode peuvent être soit non-marqués et identifiables par le contexte, marqués par des moyens lexicaux de type adverbial ou circonstanciel, ou marqués par des particules d’origine catégorielle variée (majoritairement verbale), et le plus souvent empruntées aux langues de contact. La description grammaticale s’appuie sur des données spontanées recueillies lors d’un travail de terrain dans les villages kmhmouʔ et à la radio nationale lao pour l’émission en kmhmouʔ. Le travail de terrain a été conduit en kmhmouʔ, et l’analyse et l’interprétation du corpus ont bénéficié du fait que l’auteur est locuteur natif. Une partie du corpus recueilli (1h30 au total) est présenté en annexe, intégralement glosé et traduit en français et en lao. Cette thèse, outre qu’elle rend disponible pour la première fois les données et la grammaire du dialecte du kmhmouʔ de l’Est, ouvre des pistes de réflexion particulièrement intéressantes pour les travaux en typologie des langues isolantes et de la transcatégorialité, ainsi que la réflexion sur le rôle du contact de langue dans la grammaticalisation.

  • Titre traduit

    Contribution to the grammar of the Kmhmouʔ language


  • Résumé

    This dissertation is a contribution to the description of Kmhmouʔ, a language with an oral tradition spoken in Laos. It presents the general characteristics of this language, which is among the less described languages of the region of Southeast Asia, as shown by the bibliography. Kmhmouʔ, an isolating language, does not exhibit any grammatical morphology. Words are mostly multi-categorial as regards parts of speech, and multi-functional: the verb-noun distinction is based essentially on combinatory properties of words. Nouns are basically all mass terms bearing a notional meaning, and they become countable and referential by means of determiners (classifiers, deictics, quantifiers and qualifiers); due to the lack of verb morphology, tense, aspect and mood can be either unmarked and identifiable by the context, marked by lexical means (adverbs or adverbial phrases), or marked by particles originating from various parts of speech (mostly verbs), and for the most part borrowed from contact languages.This grammatical description is based on spontaneous data collected during fieldwork in Kmhmouʔ villages and from the Lao national radio (Kmhmouʔ broadcast). The fieldwork was conducted in Kmhmouʔ, and the analysis and interpretation of the corpus benefited from the fact that the author is native speaker of Kmhmouʔ. A significant part of the corpus (1h30 in total) is provided in an appendix, fully glossed and translated into French and Lao.This thesis, besides making data and grammar of the Eastern Kmhmouʔ dialect available for the first time, opens up some new and challenging paths for the study of the typology of isolating languages and transcategoriality, as well as for studies of the role of language contact in grammaticalization.

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.