Quand les esprits troublent les esprits : patients et cliniciens à la rencontre du monde invisible

par Serena Tallarico

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Thierry Baubet.

Le président du jury était Yoram Mouchenik.

Le jury était composé de Pascale Molinier, Patrick Lemoine.

Les rapporteurs étaient Khadija Chahraoui, Thémis Apostolidis.


  • Résumé

    Dans la pratique clinique, ainsi que bien que dans la littérature scientifique, on relève un vaste répertorie des erreurs diagnostiques, notamment lorsque les patients migrants expriment une symptomatologie en lien avec les esprits, les djinns et tous « les êtres de la nuit » et qui se disent (ou qui sont dits) possédés, habités, ou visités par le monde invisible. L'objectif de cet étude est d'analyser, expliquer et prévenir la grande incidence de troubles psychiatriques aigus, principalement psychotiques, parmi les migrants. Nous avons collecté et analysé les discours des patients, des cliniciens, des patients et leurs familles et nous avons restitué un photogramme du suivi psycho-médical. Nous avons fait l'hypothèse que la maladie des esprits serait pour le patient à la fois l'expression d'une souffrance, ainsi que le pivot du processus de guérison qui passe à travers une quête de sens, une négociation qui interroge l'ici et l'ailleurs, le temps présent et le temps passé, l'individu et le groupe, la famille, le lieu de provenance et celui d'accueil, l'ordinaire et l'extraordinaire, et tous les êtres, et les personnes qui en font partie. Nous sommes arrivés à la conclusion que les esprits ont souvent une fonction «réparatrice» dans le psychisme des patients analysés. L'apparition, ou la possession par l'invisible, peut être également une source de jouissance et de ressourcement narcissique dans le vécu du patient, bien que ce soit une expérience terrifiante. Ce travail souligne la nécessité de construire le cadre et la relation thérapeutique, à partir de la manière dont le patient raconte son histoire.

  • Titre traduit

    Spirits and mental disorder : patients and clinicians meet with the invisible world


  • Résumé

    In the clinical practice, as well as in the scientific literature, there is a vast repertory of diagnostic errors, especially when migrant patients express symptomatology related to spirits, djinns and ali "the night's beings" and/or they say (or who are said) possessed, inhabited, or visited by the invisible world. The purpose of this study is to analyze, explain and prevent the high incidence of acute psychiatrie disorders, mainly psychotic, among migrants. We collected and analyzed the speeches of patients, clinicians, patients and their families and we reproduced a photogram of psycho-medical follow-up. We hypothesized that the spirits's illness would be for the patient the expression of suffering, as well as the pivot of the healing process that passes through a quest for meaning, a negotiation between the present and the past, the individual and the group, the origin country and the new world, the ordinary and the extraordinary, and between all the beings, and the persans who are part of. We have corne to the conclusion that spirits often have a "restorative" function in the psyche of the patients analyzed. The appearance, or possession by the invisible, can also be a source of desire satisfaction and narcissistic healing in the patient's experience, although it is a terrifying experience. This work highlights the need to build the framework and the therapeutic relationship, from the way the patient tells his story.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.