Vers l’Internationale « communiste » des arts : Circulations des arts plastiques et des artistes entre l’URSS et l’Occident (Allemagne, États-Unis, France, Italie) dans l’entre-deux-guerres (1918-1936)

par Marija Podzorova

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l’art et archéologie. Histoire contemporaine

Sous la direction de Sophie Cœuré et de Philippe Dagen.


  • Résumé

    L’étude sur les circulations des artistes et des œuvres d’art entre l’Occident et l’URSS intègre de multiples facteurs qui relèvent de la propagande idéologique, de la politique économique et du contexte géopolitique. L’objectif de cette recherche est de questionner l’internationalisme artistique dans la perspective politique et sociale de ce grand tournant de l’époque contemporaine qu’a été la révolution d’Octobre. L’intérêt des artistes dans ces circulations s’inscrit également dans la logique d’un mouvement contre l’art pour l’art et contre un art élitiste, au profit d’un art engagé au service du prolétariat. L’objet d’art porte alors une valeur économique et symbolique. Les problématiques liées spécifiquement aux structures de la scène artistique soviétique et occidentale sont analysées. Les protagonistes de ces circulations sont nombreux et leurs activités se croisent et se chevauchent, à travers leurs parcours et leur place en URSS aussi bien qu’en Occident. En analysant la structuration des circulations artistiques, cette recherche met en évidence leurs réalisations et leurs dysfonctionnements, ancrés dans des logiques non seulement idéologiques et politiques, mais aussi économiques et sociales

  • Titre traduit

    Towards the “Communist” International of arts : Circulation of the fine arts and artists between the USSR and the West (Germany, United States, France, Italy) in the inter-war period (1918-1936)


  • Résumé

    The study on the circulation of artists and works of art between the West and the USSR includes several factors that are related to ideological propaganda, economic policy and the geopolitical context. The aim of this research is to study artistic internationalism in the political and social perspective of this great turning point in the contemporary era that was the October Revolution. These circulations are formed also within the framework of a movement against art for art’s sake and against an elitist art, in favor of an art committed to the proletariat. The object of art then bears an economic and symbolic value. The study analyzes issues related specifically to the structures of the Soviet and Western art scene in their confrontation and cooperation. The protagonists of these circulations are numerous, and their activities cross and overlap, through their itinerary and their place in the USSR as well as in the West. By analyzing the structuration of artistic circulations, this research highlights their achievements and their dysfunctions, rooted in ideological, political, social and economic logics



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 28-06-2024

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.