Le suffixe rhotique en mandarin : études phonétiques et représentation phonologique dans le cadre de la phonologie articulatoire

par Anqi Liu

Thèse de doctorat en Sciences du langage, linguistique. Phonétique expérimentale

Sous la direction de Ioana Chitoran.

Le président du jury était Rachid Ridouane.

Le jury était composé de Ioana Chitoran, Rachid Ridouane, Pierre Hallé, Nathalie Vallée, Yueh-Chin Chang.

Les rapporteurs étaient Pierre Hallé, Nathalie Vallée.


  • Résumé

    Les études présentées dans cette thèse visent à mieux comprendre le statut phonologique et la réalisation phonétique du suffixe rhotique en mandarin moderne. Le résultat final est une analyse descriptive du comportement phonologique du suffixe rhotique, basée sur des études de production. La thèse retrace l’évolution historique du suffixe marquée par sa désémantisation et se concentre sur l’étude de production, qui examine la réalisation du suffixe rhotique dans différents contextes, en fonction de la rime de la syllabe à laquelle il s’attache. Les résultats de ces études viennent compléter ceux des études déjà existantes et permettent de tester des analyses proposées dans la littérature sur la phonologie du mandarin. Sur la base des résultats de l’étude acoustique et de l’étude articulatoire présentées ici, une nouvelle analyse phonologique du suffixe rhotique est proposée dans le cadre de la phonologie articulatoire (Browman & Goldstein, 1992), modèle qui prend le geste articulatoire comme primitive. Cette analyse permet un traitement plus unifié de toutes les réalisations du suffixe rhotique, dans tous les contextes où il apparait.

  • Titre traduit

    The mandarin rhotic suffix : phonetic studies and an articulatory phonology account


  • Résumé

    The studies presented in this dissertation aim to better understand the phonological status and phonetic realization of the rhotic suffix in modern Mandarin. The final result is a descriptive analysis of the phonological behaviour of the rhotic suffix, based on production studies. The thesis traces the historical evolution of the suffix, marked by its semantic bleaching, and focuses on the production studies, which examine the realization of the rhotic suffix in different contexts, according to the rhyme of the syllable to which it is attached. The results of these studies complement those of existing studies and allow to test analyses proposed in the literature on Mandarin phonology. On the basis of the results of the acoustic and articulatory studies presented here, a new phonological analysis of the rhotic suffix is proposed, in the framework of articulatory phonology (Browman & Goldstein, 1992), a model that takes the articulatory gesture as primitive. This analysis allows a more unified treatment of all the realizations of the rhotic suffix, in all the contexts where it appears.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.