Reporting Intégré (RI) : étude de sa diffusion, de sa mise en œuvre et de son adoption par les sociétés cotées françaises

par Kuassi Mahugnon Charles Zinsou

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Christophe Godowski et de Jonathan Maurice.

Soutenue le 14-10-2019

à Toulouse 1 , dans le cadre de École Doctorale Sciences de Gestion TSM (Toulouse) , en partenariat avec TSM Research (Toulouse) (laboratoire) .


  • Résumé

    Depuis la constitution de l’International Integrated Reporting Council (IIRC) en 2010 et la publication de son cadre de référence sur le reporting intégré (RI) en 2013, la diffusion de rapport intégré a connu une forte croissance à travers le monde. Malgré ses avantages et la présence de déterminants qui favorisent son adoption, le développement de cette nouvelle approche de reporting reste assez mitigé en France. Cette thèse s’intéresse à la diffusion, la mise en œuvre et à l’adoption du RI par les sociétés cotées françaises. Elle s’inscrit dans le cadre d’analyse de la théorie de la diffusion des innovations (TDI) de Rogers (2003) et couvre les concepts de complémentarité institutionnelle, de communauté collaborative et de normativité. Trois études empiriques, traitant pour chacune d’elle une dimension du processus de gestion d’une innovation managériale (diffusion, mise en œuvre et adoption) sont menées. Le premier article étudie comment les entreprises cotées françaises procèdent à l’intégration des questions relatives au développement durable dans leur rapport annuel pour se conformer aux dispositions règlementaires qui les obligent à inclure dans leur document de référence (DDR) les impacts sociaux et environnementaux de leurs activités. Sur la base d’une analyse de contenu de 279 documents de référence sur la période 2006-2014, nos constats montrent que l’ensemble des entreprises (100 %) ont mis en place des politiques pour gérer les aspects de gouvernance environnementale et sociale et que globalement, les DDR sont des rapports moyennement intégrés. Le deuxième article se focalise sur les pratiques internes des entreprises afin d'examiner les conditions d’implémentation du RI. Les constats issus d’une étude de cas unique montrent que la mise en œuvre du RI est un processus complexe et la réussite de cette entreprise pionnière est le fruit d’une construction sociale basée sur une compréhension commune de la nouvelle approche et une large adhésion des membres de l’organisation. Le troisième article se propose finalement d’analyser les attributs perçus de cette innovation qui ont une influence sur son adoption. Les constats faits à partir d’une étude de 4 cas multiples soulignent que la complexité et la faible compatibilité du cadre de l’IIRC avec les pratiques actuelles des entreprises créent de l’incertitude chez les entreprises adoptantes et doivent être surmontées à travers la gestion intégrée pour une routinisation de la nouvelle approche. L’ensemble de ces résultats contribue à la compréhension de la manière dont le RI est diffusé, mis en œuvre et adopté par les sociétés cotées françaises.


  • Résumé

    Le résumé en anglais n'a pas été communiqué par l'auteur.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.