L'ouverture du droit aux sciences sociales : contribution à l'étude du droit savant américain contemporain

par Yannick Ganne

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Éric Maulin.

Le président du jury était Frédéric Audren.

Le jury était composé de Robin Stryker.

Les rapporteurs étaient Véronique Champeil-Desplats, Wanda Mastor.


  • Résumé

    Aux États-Unis, les frontières entre le droit et les autres champs du savoir sont plus souples qu’en France. La vitalité des mouvements interdisciplinaires en témoigne (Empirical Legal Studies, Law & Economics, Law & Society, New Legal Realism). Cette étude interroge l’ouverture du droit savant américain aux méthodes et techniques des sciences sociales (économie, science politique, sociologie, etc.). Cette recherche s’intéresse, plus précisément, à l’institutionnalisation du phénomène d’ouverture et démontre que sa pérennisation s’opère en trois temps : par la légitimation, l’enracinement et la diffusion des sciences sociales en droit. À travers l’étude du phénomène d’ouverture, c’est la structure particulière du droit savant américain que cette thèse révèle. L’ouverture, d’abord transgressive, a pu bénéficier des caractéristiques intellectuelles et institutionnelles favorables du champ pour croître progressivement et se normaliser.

  • Titre traduit

    The use of social science methods in law schools : a study of contemporary American legal scholarship


  • Résumé

    In the United States, the vitality of the interdisciplinary legal movements (Empirical Legal Studies, Law & Economics, Law & Society, New Legal Realism) shows that boundaries between legalscholarship and other fields of knowledge are more flexible than in France. This study questions the use of social sciences (economics, political science, sociology, etc.) methods and techniques by American legal scholars. More precisely, it is about the institutionalization of this research practice, which occurred through the legitimization, the anchoring, and the diffusion of social sciences in the field of legal scholarship. By way of studying this phenomenon, this dissertation is about the structure of the field of legal knowledge itself. The use of social sciences in law, at first defiant, established itself gradually, supported by the institutional and intellectual features of the field.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.