Le discours de l’enrôlement dans la poésie militante des guerres de religion. Pierre de Ronsard et Agrippa d'Aubigné

par Sangoul Ndong

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Olivier Millet.

Soutenue le 21-05-2019

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) .

Le président du jury était Véronique Ferrer.

Le jury était composé de Bruno Petey-Girard, Jean-Charles Monferran.

Les rapporteurs étaient Véronique Ferrer, Bruno Petey-Girard.


  • Résumé

    Avec Les Tragiques, Aubigné démolit les accusations de sédition et d’hérésie véhiculées sur le compte des huguenots par Ronsard. Surgissent entre cette œuvre et les Discours des clivages politiques et religieux où la création poétique est, pour le compte du camp de chaque poète, le moyen de favoriser quelques dispositions sur les allocutaires. La question de la réception occupe ainsi une place centrale dans ces deux œuvres antagonistes. Elle pose le problème de l’enrôlement. Celui-ci est un ensemble de ressources rhétoriques dont l’enjeu consiste à convaincre l’adversaire de ses erreurs, à raffermir les partisans et à conquérir l’opinion publique. Quelles sont ces ressources qui permettent à Ronsard et à Aubigné d’inscrire leurs allocutaires dans des rôles précis en faveur de leurs partis respectifs ? Dans notre thèse, nous nous sommes intéressés aux questions suivantes : sous quels traits éthiques Ronsard et Aubigné parlent-ils chacun pour subordonner ses allocutaires à ses convictions ? Qui sont ces allocutaires ? Avec quels procédés discursifs les deux poètes agissent-ils sur les pensées et sur les comportements de ces destinataires ? Vers les thèses de quel poète risque de se pencher les lecteurs ? Avec ces questions, nous avons observé les rôles de la représentation de l’énonciateur et ses figures dans le discours d’enrôlement, les catégories d’allocutaires et les styles oratoires mis en marche pour produire la persuasion, le raffermissement et la mobilisation.

  • Titre traduit

    The speech of the enlistment in the militant poetry of the wars of religion. Pierre de Ronsard and Agrippa d’Aubigné


  • Résumé

    With The Tragics, Aubigné demolishes the accusations of sedition and heresy conveyed on the account of the Huguenots by Ronsard. Arises between this work and the Discourses of political and religious cleavages where the poetic creation is, on behalf of the camp of each poet, the means to favor some provisions on the allocutaries. The question of reception thus occupies a central place in these two antagonistic works. It poses the problem of enlistment. This is a set of rhetorical resources whose challenge is to convince the adversary of his mistakes, to strengthen the partisans and to conquer public opinion. What are these resources that allow Ronsard and Aubigné to put their speakers in specific roles for their respective parties ?In our thesis, we are interested in the following questions : under what ethical traits do Ronsard and Aubigné speak each to subordinate his allocutaries to his convictions ? Who are these allocutaries ? With what discursive processes do the two poets act on the thoughts and behaviors of these recipients? Towards the theses of what poet is likely to lean readers ?With these questions, we have observed the roles of the enunciator's representation and his figures in the enlistment discourse, the categories of allocutaries and the oratorical styles set in motion to produce persuasion, firmness and mobilization.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.