La place de la musique dans l'enseignement juif médiéval : analyse du discours sur la musique dans les textes hébreux provençaux et espagnols (1167-1505)

par Alexandre Cerveux

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Frédéric Billiet et de Judith Olszowy-Schlanger.

Soutenue le 25-03-2019

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Sylvie Anne Goldberg.

Le jury était composé de Charles Burnett, Edwin Seroussi, Jean-François Goudesenne.

Les rapporteurs étaient Charles Burnett, Edwin Seroussi.


  • Résumé

    Au vu des monographies récentes portant sur les sciences juives médiévales, Musique est la petite sœur oubliée. Elles sont héritées des sciences, de la méthode philosophique et de la partition du savoir arabes, qui constituent un enseignement où la musique est pourtant inscrite. Elle apparaît notamment dans des classifications arabes des sciences, et des traités lui ont été consacrés, dont certains sont fameux. À en juger par les textes hébreux médiévaux qui nous sont parvenus, les textes arabes ont influencé le discours juif sur la musique. Nous qualifions de « discours sur la musique » l’ensemble des parties textuelles relatives à la musique, dont nous fournissons une traduction française inédite. Il s'agit de textes hébreux produits dans le rayonnement de la culture juive andalouse entre le XIIe et le XVe siècle, traduits ou adaptés de l'arabe et, dans une moindre mesure, d'autres langues, et de textes originaux. Ces textes sont de nature pédagogique et de genres différents : classifications des sciences ou encyclopédies, dialogues, commentaires ou super-commentaires, traités, sermons et notes éparses. Dans cette étude, nous retraçons l'histoire des idées et notions musicales introduites dans les textes juifs, d'une part ; nous déterminons les raisons pour lesquelles leurs auteurs convoquent ces idées et notions, d'autre part. Cette thèse vise à montrer que la musique, considérée par les savants juifs des points de vue rationnel, psychologique ou éthique, est à la fois une des sciences et un des principes unificateurs des différents corps de la connaissance juive médiévale.

  • Titre traduit

    The place of music in medieval Jewish education : analysis of the discourse on music in Provençal and Spanish Hebrew texts (1167-1505)


  • Résumé

    Music appears to be an overlooked subject in recent monographs focusing on medieval Jewish sciences. Medieval Jewish scholars are indebted to Arab-Muslim scholars : the former received the philosophical method and the branches of knowledge that the latter conceived. However, music was part of the Arab philosophical education. For instance, it appears in classifications of sciences ; scholars compiled treatises on that matter. Judging by medieval Hebrew texts that have been handed down to us, Arabic texts that circulated have influenced the way Jewish scholars speak about music. The corpus of texts upon which this study is based is constituted of texts or excerpts that can be related to music. They all constitute what will be called « discourse on music ». These Hebrew texts all account for the influence of Judaeo-Spanish culture on Provençal Judaism between the 12th and the 15th centuries. Some of them are original texts ; others are translations or adaptations from texts originally written in Arabic or, to a lesser extent, in other romance languages. These texts are essentially pedagogical and belong to various textual types. The first aim of this study is to trace musical ideas and concepts that are found in Jewish texts ; the second aim is to determine the reasons why Jewish scholars rely upon musical ideas and concepts in texts that are not devoted to the subject. This thesis shall prove that music, a subject that Jewish scholars considered alternatively in a rational, psychological, or ethical way, turns out to be one of the medieval Jewish sciences, and one of the unifying principles of the various bodies of Jewish medieval knowledge.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.