Imitation et création dans le" théâtre moderne" (1550-1650) : la question des cycles d’inspiration

par Céline Fournial

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation française

Sous la direction de Georges Forestier.

Soutenue le 25-01-2019

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF (laboratoire) .

Le président du jury était Carine Barbafieri.

Le jury était composé de Jean de Guardia, Emmanuel Buron, Bénédicte Louvat-Molozay, Christine Noille-Clauzade.

Les rapporteurs étaient Carine Barbafieri, Jean de Guardia.


  • Résumé

    La seconde moitié du XVIe siècle voit naître le théâtre moderne français sous l’effet d’une vaste réflexion sur la littérature, indissociable de la théorie de l’imitation créatrice promue comme méthode d’écriture universelle par les Humanistes. Les termes et les enjeux de cette réflexion se transforment dans la première moitié du XVIIe siècle, notamment à partir de la fin des années 1620, où s’engagent des débat sur le théâtre, alors très riche en tentatives de renouvellement dramatique. Dans ces circonstances, le choix des sources d’inspiration n’est pas indifférent. Les auteurs ne sont pas seulement en quête de sujets, ils cherchent aussi des formes nouvelles chez les écrivains étrangers, qui nourrissent tant la pratique que la théorie. L’étude d’un siècle de théâtre permet de dégager plusieurs cycles d’inspiration dans l’histoire de la tragi-comédie, de la tragédie et de la comédie, et de constater que ces cycles correspondent aux étapes majeures de l’évolution de chacun de ces genres. Inventio et dramaturgie entretiennent des liens étroits. L’étude des cycles met en évidence le sens et les conséquences de la pratique de l’adaptation ou de la récriture et du choix de sources antiques, italiennes, espagnoles ou françaises, à une époque où la question des modèles est centrale et débattue. La notion de cycle permet d’envisager les sources d’inspiration comme des phénomènes périodiques et de montrer comment le théâtre s’élabore et trouve sa singularité à travers l’imitation. Enfin, l’étude du rapport cyclique des auteurs français aux sources antiques et modernes conduit à réfléchir à la circulation des sujets et des formes en Europe et à la question des cycles européens.

  • Titre traduit

    Imitation and Creation in French “Modern Drama” (1550-1650) : the Question of Inspiration Cycles


  • Résumé

    In the second half of the sixteenth century, modern French drama is developed from humanist reflection upon both past literature and the theory of imitation, considered a universal writing method by period scholars. In the first half of the 17th century, especially from the 1620s on, the evolving terms and stakes of such reflection produce numerous debates about drama, a genre then full of dramatic experimentation and renovation. Under these circumstances, the choice of inspiration is not insignificant. The dramatists not only look for subjects, but also for novel literary forms from foreign writers that could feed practice as much as theory. Studying one century of dramatic creations enables us to outline several cycles of inspiration within the history of tragicomedy, tragedy and comedy, and to record how these cycles match the main stages of evolution of those three genres. Throughout, Inventio and dramaturgy maintain close relations with each other. At a time when the central and most debated question is one of models, analyzing these cycles highlights the meaning and consequences of the use of adaptation and rewriting, and the choice of ancient, Italian, Spanish or French inspirations. The concept of cycles enables the comprehension of the sources of inspiration as periodical phenomenon and to show how drama uniquely evolves through imitation. In conclusion, studying the cyclic relation between the French playwrights and their ancient and modern inspirations leads to the examination of Modern French drama’s European nature and the circulation and transference of subjects and literary forms.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.