Économie collaborative et régulation des plateformes numériques

par Vincent Malardé

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de Thierry Pénard.

Soutenue le 04-06-2019

à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et sciences de gestion (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (ComuE) et de CREM (laboratoire) .


  • Résumé

    Facilitée par les plateformes de pair à pair, l’économie collaborative s’est ancrée dans les habitudes des Français. Airbnb, Blablacar, Leboncoin... ces plateformes sont désormais bien connues des Français. Cette thèse a pour ambition d’apporter davantage d’éléments, théoriques et empiriques, afin d’éclairer les débats actuels autour de ces plateformes. Ce travail de thèse commence par exploiter des données d’enquête afin de mesurer l’importance de l’utilisation des plateformes collaboratives en France, et établir les caractéristiques socio-économiques des utilisateurs. Ensuite, cette thèse s’intéresse aux dynamiques de développement d’une plateforme collaborative, à travers l’exemple de la plateforme française de covoiturage domicile-travail, iDVROOM. L’objectif est d’étudier le rôle complémentaire des effets de réseau, des effets spatiaux et des effets de communauté sur le développement de la plateforme. La suite de cette thèse s’intéresse à la concurrence entre la plateforme de location Airbnb et les hôteliers, à Paris. L’effet de la densité de l’offre sur la plateforme collaborative sur le prix pratiqué par un hôtelier fait l’objet d’une première étude empirique, avant d’être modélisé de façon théorique afin de discuter des effets possibles de différents moyens de réguler de l’activité de la plateforme. Enfin la concurrence entre deux plateformes est analysée lorsque celles-ci ont la possibilité de mettre en place des stratégies de discrimination tarifaires destinées à encourager l’exclusivité côté offreurs. La conclusion revient sur les implications de ces résultats pour les décideurs publics, les plateformes et la recherche académique.

  • Titre traduit

    The sharing economy and the regulation of peer-to-Peer platforms


  • Résumé

    Facilitated by peer-to-peer platforms, the sharing economy has become part of the French way of life. Airbnb, Blablacar, Leboncoin... these platforms are now well known in France. This thesis aims to provide more elements, both theoretical and empirical, to inform the current debates around these platforms. This thesis work begins by using survey data to measure the importance of the use of collaborative platforms in France, and to establish the socio-economic characteristics of users. Then this thesis focuses on the dynamics of developing a collaborative platform,through the example of the French home-to-work ride-sharing platform, iDVROOM. The objective is to study the complementary role of network effects, spatial effects and community effects on the development of the platform. The rest of this thesis focuses on the competition between the short-term rental platform Airbnb and the hotel industry in Paris. The effect of the density of hosts on the collaborative platform on the price charged by an hotel is the subject of a firstempirical study, before being modeled in a theoretical way to discuss the possible effects of a set of alternative regulations of the platform’s activity. Finally, competition between two platforms is analysed when they have the possibility of implementing tariff discrimination strategies designed to encourage supplier exclusivity. The conclusion develops the implications of these results forpolicy makers, platforms and academic research.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.