Lourdes Ortiz : l’Histoire au crible de la Littérature, du Franquisme à la Démocratie.

par Claire Laffaille

Thèse de doctorat en Hispanophone

Sous la direction de Dolores Thion Soriano-Mollá.


  • Résumé

    Le présent travail de recherche entend passer au crible l’Histoire contemporaine de l’Espagne grâce à la production romanesque de Lourdes Ortiz. Écrivaine révélée avec son premier roman Luz de la memoria en 1976, dans lequel elle brosse le portrait de sa génération, Lourdes Ortiz cherche à réhabiliter la mémoire des vaincus de la future Transition et à faire émerger les vérités cachées. En ce sens, cette thèse s’attache à étudier exhaustivement trois romans Luz de la memoria (1976), La fuente de la vida (1995) et Andrés (1971) un roman jamais publié, en adoptant une approche à la fois littéraire, historique, sociale et politique. À partir de différentes historiographies, d’ouvrages consacrés à l’écrivaine, d’archives privées, de commentaires de la propre auteure, ce travail vise à analyser quelle est la nature du positionnement idéologique de cette ancienne militante du Parti Communiste Espagnol face à des évènements historiques qu’elle a vécus. Parallèlement, il s’agit d’appréhender dans quelle mesure les dispositifs formels adoptés dans ses récits invitent le lecteur à remettre en question le discours dominant. Ce travail vise à actualiser la connaissance de cette écrivaine engagée, dont la critique politique lucide et clairvoyante propose un autre regard sur les enjeux de l’Histoire contemporaine.

  • Titre traduit

    Lourdes Ortiz : History sifted through literature, from Franquisme to Democracy.


  • Résumé

    The present thesis aims to examine Spain’s contemporary History with a fine-tooth comb thanks to Lourdes Ortiz’ novels production. This author became known because of her first novel Luz de la Memoria published in 1976, in which she paints her generation’s portrait and attempted to redeem the memory of the coming Transition victims, through hidden truths yet to be unearthed. With this in mind, this PhD dissertation endeavours to study three novels exhaustively, Luz de la memoria (1976), La Fuente de la vida (1995) and Andrés (1971) - the latter being unpublished – while approaching literature, history, society and politics at the same time. Through different historiographies, publications dedicated to the writer, private archives and commentaries from the author herself, this study aims to analyse what would be the ideological positioning of this former Spanish Communist Party activist, compared to the historical events she went through. In parallel, this work is about to apprehend how the formal orientations she is using in her novels would tempt the reader to reconsider the dominant thinking. This thesis intends to bring this committed writer to light, whose lucid and clear-sighted political criticism offers another view to the contemporary History stakes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Pau-SCD-Bib. électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.