Dispositif audio-synchrone multimodal : quelle plus-value pour l'apprentissage de la compréhension de l'oral et la production orale en continu et en interaction de l’anglais (L2) en milieu secondaire français ?

par Chantal Guyomard-Guihard

Thèse de doctorat en Didactique des langues

Sous la direction de Marie-Françoise Narcy-Combes et de Yvon Rolland.

Le président du jury était Laurent Gajo.

Le jury était composé de Claire Chaplier, Martine Derivry-Plard.


  • Résumé

    Dans un contexte d'apprentissage de l'anglais L2 dans le secondaire, est-il possible de permettre aux apprenants d’avoir des interactions négociées, potentiellement acquisitionnelles ? La mise en place d'un dispositif d'apprentissage audiosynchrone, multimodal Skype avec des locuteurs anglophones a été retenue pour tenter de répondre à cette problématique. Les apprenants français auront des conversations oralo-graphiques mensuelles de 40 minutes en ligne avec des Irlandais du même âge. Institutionnalisées de part et d'autre, ces conversations permettront à chaque locuteur de pratiquer sa L2 avec un ‘expert’. Ce dispositif s'appuie sur les théories interactionnistes et socioconstructivistes, identifiant l'interaction comme un des éléments essentiels pour l'acquisition de la L2. Les chercheurs interactionnistes expliquent en effet que l’interaction génère des négociations de sens qui facilitent la compréhension de l'input / matériau langagier, apportent des rétroactions correctives et incitent les apprenants à reformuler leur production / output. L’étude présentera dans un premier temps la mise en place du dispositif, puis, à partir d'un corpus de conversations exolingues synchrones mettant en scène deux tâches de type échange d'informations, on proposera une analyse des interactions selon le modèle de Varonis et Gass (1985) revisité par Smith en 2003 en l'adaptant à la communication électronique. Pour chaque conversation, nous mettrons en exergue les types de déclencheurs, de signaux, de réponses et de réactions. La conclusion de l’étude montre que, malgré l’attractivité du dispositif, peu d’interactions négociées apparaissent potentiellement acquisitionnelles au sens de De Pietro, Matthey & Py (1989), ce qui questionne la conception et le contenu des tâches.

  • Titre traduit

    Within the context of learning English in a French secondary school, how is it possible to expose learners to an English-speaking environment in order for them to regularly practice and develop a deeper understanding of the target language ?


  • Résumé

    Numerous studies have demonstrated how learning systems rely on socio-constructivist and interactionist theories thereby emphasising the importance of interaction to L2 acquisition. This means that the learner also acquires clarification and restatement skills when language meaning is negotiated and corrective feedback is obtained. English as a foreign language is mandatory in French secondary and higher education. The purpose of this study is to analyse virtual collaboration as a mean to expose learners to English-speaking environments so that there are constant practice and a deeper understanding of the target language. Skype was used as a virtual collaboration tool with a group of 15 French and 25 Irish secondary students aged 16-18 who were learning English and French, respectively. 30-minute bimonthly virtual meetings with specific pedagogical tasks were part of the classroom environment. This allowed each student to become an “expert” in his/her native language. The digital learning tool will be explained and then a body of exolingual conversations featuring two types of information exchange activities will be analysed using Varonis & Gass Model (1985), enhanced by Smith (2003). Different types of triggers, signals, answers, and reactions are highlighted for all conversations described in the study. Negotiations of meaning were identified, but it appears that only a few led to potential acquisition according to de Pietro, Matthey & Py’s definition (1989). As a result, pedagogical tasks and authenticity may have to be re-designed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.