Variations spatiales, temporelles et interindividuelles de survie et de phénologie de la reproduction chez la mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

par Olivier Bastianelli

Thèse de doctorat en Ecologie

Sous la direction de Robert Alexandre et de Anne Charmantier.

Le président du jury était François Sarrazin.

Le jury était composé de Robert Alexandre, Anne Charmantier, François Sarrazin, Emmanuelle Cam, Olivier Gimenez, François Chiron.

Les rapporteurs étaient Emmanuelle Cam, Olivier Gimenez.


  • Résumé

    L’étude des traits d’histoires de vie des organismes et de leurs covariations est extrêmement informative sur la démographie des populations ainsi que sur leur évolution. Parmi ces traits, la survie adulte est centrale en tant que composante de la valeur sélective. La phénologie de la reproduction est également un élément clef par ses conséquences majeures sur la valeur sélective et sa sensibilité aux variations environnementales, notamment dans le contexte actuel de changement climatique. L’étude du lien entre ces deux traits est déterminante dans la compréhension des relations complexes entre traits d’histoires de vie dans une population, mais il reste cependant peu étudié. Cette thèse vise à explorer les variations de survie dans quatre populations de mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) en région méditerranéenne, et à examiner l’existence de lien entre celle-ci et d’autres composantes démographiques ou environnementales des populations, notamment la phénologie de la reproduction. Grâce à des modèles de type capture-marquage-recapture, nous avons pu estimer les taux de survie dans les différentes populations. Nous avons montré que dans l’une de ces populations, la phénologie de la population impactait la survie adulte au niveau populationnel (une diminution de la date de ponte médiane de la population est liée à une diminution de la survie) ainsi qu’au niveau individuel en sens contraire (les individus les plus précoces au sein de la population sont ceux qui ont la survie la plus élevée dans l’année qui suit). Ces covariations s’inscrivent dans un système de relations complexe qui fait intervenir le succès reproducteur (lié à la date de ponte), l’environnement (effet sur la date de ponte et sur le succès reproducteur), et la densité de population (effets sur la date de ponte, le succès reproducteur et sur la survie adulte). Au total, nos travaux éclairent d’un jour nouveau les processus liés à la survie adulte et ses variations spatio-temporelles dans les populations étudiées, ainsi que leurs liens avec les variations environnementales.

  • Titre traduit

    Spatial, temporal and interindividual variations of survival and phenology of reproduction in the blue tit (Cyanistes caeruleus)


  • Résumé

    The study of life history traits and their covariations is critical to fully understand population demography and evolution. Among these traits, adult survival is central, as a component of fitness. Reproductive phenology is also a key element through its major consequences on fitness and through its sensitivity to environmental variations, particularly in the current context of climate change. The study of the relationship between these two traits is crucial in understanding the complex relationships between life history traits in a population. It is however surprisingly not often studied. This thesis aims to explore variations in survival in four populations of blue tit (Cyanistes caeruleus) in the Mediterranean region, and to examine the existence of links between survival and other demographic or environmental components of populations, including reproductive phenology. Using capture-mark-recapture models, we were able to estimate survival probabilities in the different populations. We showed that in one of these populations, the phenology of the population impacted adult survival at the population level (a decrease in the median laying date of the population causes a decrease in subsequent survival) as well as at the individual level (but in the opposite direction: the earliest individuals in the population are those who have the highest survival probabilities in the following year). These covariations are part of a complex relationship system that involves reproductive success (related to laying date), environment (which impacts laying date and reproductive success), and population density (which has negative effects on laying date, reproductive success and adult survival). In total, our work sheds new light on the processes related to adult survival and its spatial and temporal variations in the populations studied, as well as their links with environmental variations.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 12-09-2020


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.