Penser l'hybride - une critique de la raison économique

par Gabrielle Halpern

Thèse de doctorat en Histoire des Idées

Sous la direction de Dominique de Courcelles.

Soutenue le 15-03-2019

à Lyon , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) , en partenariat avec École normale supérieure de Lyon (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Anne Lagny.

Le jury était composé de Dominique de Courcelles, Anne Lagny, Dominique Bourel, Hicham Sadok.

Les rapporteurs étaient Dominique Bourel, Hicham Sadok.


  • Résumé

    A-t-on raison de vouloir sauver la raison, à tout prix ? Au fil de l’histoire des idées, c’est à une véritable dénaturation de la raison humaine, à laquelle nous assistons. Originellement simple mode d’appréhension du réel, la raison s’est mue en système, en idéologie et en paradigme. Cela a eu pour conséquence de faire passer l’être humain d’un humanisme libérateur et fécond à un anthropocentrisme conquérant et dangereux. Ainsi la raison est-elle devenue un loup pour l’homme ; la crise protéiforme que nous vivons actuellement n’est que le symptôme de cette altération. L’idéologie rationaliste rend l’être humain non seulement incapable d’accéder au réel tel qu’en lui-même, mais en outre, elle le conduit à travestir, à tordre, à maltraiter le réel. De nombreuses rustines ont été inventées dans toute l’histoire des idées occidentale par maints philosophes pour diminuer, ou du moins, contenir cette dénaturation, mais elles ont eu pour effet pervers de renforcer, de rigidifier encore le paradigme rationnel. Il est temps d’imaginer un mode d’appréhension différent du réel, associé à une épistémologie inédite, à même de faire advenir une nouvelle théorie de la connaissance : il s’agira de la pensée « a-systématique ». Nourrie par l’épistémologie talmudique et par les sciences cognitives, cette nouvelle théorie de la connaissance, dont les prolégomènes sont posés, est construite sur une logique radicalement différente de la logique aristotélicienne. Connaître autrement pour penser autrement, tel est l’enjeu de cette épistémologie nouvelle.

  • Titre traduit

    Thinking the hybrid – a critic of the economic reason


  • Résumé

    Is it right to want to save reason, at any cost? In the course of the history of ideas, it is a real denaturation of human reason, which we are witnessing. Originally simple mode of apprehension of the real, the reason turned into system, ideology and paradigm. This had the consequence of making the human being from a liberating and fruitful humanism to aconquering and dangerous anthropocentrism. So reason has become a wolf for man; theprotean crisis we are now experiencing is only a symptom of this alteration. The rationalist ideology renders the human being not only incapable of accessing the real as in himself, but also leads him to disguise, to twist, to mistreat the real. Numerous patches have been invented throughout the history of Western ideas by many philosophers to diminish, or at least to contain,this denaturation, but they have had the perverse effect of reinforcing and further rigidifyingthe rational paradigm. It is time to imagine a mode of apprehension different from reality, associated with anunprecedented epistemology, capable of bringing about a new theory of knowledge: it will be about "systematic" thinking. Nourished by talmudic epistemology and cognitive science, this new theory of knowledge, whose prolegomena are posited, is built on a logic radically different from Aristotelian logic.To know otherwise to think otherwise is the stake of this new epistemology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot . Bibliothèque électronique (Lyon).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.