Les analogies de la souveraineté dans le Pantagruel : enquête sur les "mythologies" de Rabelais

par Yoann Dumel

Thèse de doctorat en Philosophie - Etude des Systèmes

Sous la direction de Bruno Pinchard et de Mireille Huchon.

Soutenue le 23-05-2019

à Lyon , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (laboratoire) et de Université Jean Moulin (Lyon) (Etablissement opérateur de soutenance) .

Le président du jury était Philippe Walter.

Le jury était composé de Philippe Walter, Michèle Clément, Gilles Polizzi, Romain Menini.

Les rapporteurs étaient Michèle Clément, Gilles Polizzi.


  • Résumé

    Cette étude porte sur l’implication du paradigme analogique dans les dispositifs d’image des « mythologies pantagrueliques » de Rabelais. Sont tout d’abord étudiés les enjeux problématiques, les configurations et les fonctions qui peuvent être assignés à l’analogie à la Renaissance, principalement dans ses implications poétiques et herméneutiques. Cette approche permet de situer la notion de « mythologie » – par laquelle Rabelais peut qualifier ses œuvres de fiction – dans le champ de l’analogie, en référence à la fable allégorique et aux principes d’une écriture stéganographique qui procède par jeux de correspondance et superposition d’images. L’hypothèse fondatrice d’une relation d’analogie entre la littérarité rabelaisienne et le paradigme du mythe, détermine les modalités de l’investigation herméneutique, principalement consacrée au Pantagruel. Dans la mesure où l’expression de « mythologies galliques » concernerait ce premier opus, la référence à des mythèmes caractéristiques des mythologies celtiques, dans leurs restitutions et leurs reconfigurations au Moyen-âge et à la Renaissance, constitue un fil conducteur de l’enquête. Il s’agit notamment de montrer en quoi les relectures du thème de la Souveraineté, expressément représentée par une figure féminine et féérique dans les mythes celtiques, se rattache aux enjeux de la fiction et à l’objet principal de la narration au sujet du « prince » Pantagruel, tout en engageant des modalités implicites de l’intertextualité et des rapports de correspondance entre les épisodes du récit. L’étude de ces analogies au sujet d’une souveraineté gallique conduit à accorder un rôle déterminant à la fable, enchâssée au beau milieu du livre, que Panurge raconte alors à Pantagruel. Dans cette perspective, nous pourrons envisager en quoi cette fable, dans son obscénité caractérisée, se présente comme un dispositif symbologique particulièrement riche, dont le langage des images impliquerait, notamment, des connotations relevant de la métaphysique et de la théologie.

  • Titre traduit

    The analogies of Sovereignty in Pantagruel : A survey on Rabelais’s « mythologies »


  • Résumé

    This dissertation focuses on the implication of the analogical paradigm in the image devices of Rabelais's pantagruelian mythologies. It covers firstly the issues, configurations and functions that can be assigned to analogy during the Renaissance, mainly in its poetic and hermeneutic implications. This approach allows to situate the notion of "mythology" - by which Rabelais can describe his works of fiction - within the field of analogy, in reference to the allegorical fable and the principles of a steganographic writing, that proceeds by correspondences and superposition of images. The founding hypothesis of an analogical relation between Rabelaisian literacy and the myth paradigm determines the modalities of the hermeneutical investigation, mainly devoted to the Pantagruel. Insofar as the expression "Gallic mythologies" would concern this first opus, the reference to specific mythemes of Celtic mythologies, through their restitutions and reconfigurations in the Middle Ages and the Renaissance, is a common thread of the investigation. This includes showing how the re-reading of the theme of Sovereignty, specially represented by a female and fairy figure in the Celtic myths, is related to the stakes of the fiction and to the main object of the narrative about the « prince » Pantagruel, while also engaging some implicit terms of intertextuality and correspondences between the episodes of the narrative. The study of these analogies about Gallic sovereignty leads to concede a decisive role for the fable, inserted in the middle of the book, that Panurge tells Pantagruel. In this perspective, we will come to consider that this fable, in its manifest obscenity, presents itself as a very rich symbological device, whose language of the images implies, more particularly, connotations pertaining to metaphysics and theology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.