Barrières à l'innovation et Stratégies dans la Plasturgie française : le cas des membres du pole de competitivite plastipolis

par Dorian Debrand

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Valérie Revest-Arliaud.

Soutenue le 17-01-2019

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) , en partenariat avec Triangle, action, discours, pensée politique et économique (Lyon) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) .

Le président du jury était Virgile Chassagnon.

Le jury était composé de Valérie Revest-Arliaud, Bernard Baudry, Patrick Vuillermoz.

Les rapporteurs étaient Julien Pénin, Marie Carpenter.


  • Résumé

    Cette thèse propose une étude des barrières à l'innovation et des stratégies des firmes de plasturgie françaises membres du pôle de compétitivité Plastipolis. Nous adoptons une méthodologie faisant dialoguer théorie et empirie à travers quatre chapitres. Nos matériaux empiriques se composent de données issues de l'exploitation de 24 entretiens de firmes innovantes de plasturgie. Nous proposons une revue récente de la littérature empirique sur les barrières à l'innovation et mettons notamment en lumière les principaux facteurs de variation de leur nature et intensité. Nous enrichissons cette revue en développant les principaux concepts de l'évolutionnisme économique des comportements innovants des firmes. L'état des lieux et l'analyse de la plasturgie française aujourd'hui permettent d'identifier les acteurs et les spécificités de cette industrie, puis l'étude des trajectoires des firmes innovantes de plasturgie de détecter et construire une typologie des stratégies d'innovation. L'interprétation de la littérature évolutionniste et celle sur les barrières nous permet de formuler une proposition d'analyse du rôle conjoint des compétences et des barrières lors de l'adoption d'une nouvelle stratégie et d'émettre dans deux hypothèses l'existence de deux facteurs qui font varier leur nature et intensité. L'évaluation des effets de ces deux facteurs de variation est testée sur notre échantillon à partir de statistiques descriptives, d’analyses en composantes principales (ACP) puis dans 3 études de cas approfondies. Nos résultats permettent de mieux appréhender la complexité de l'innovation dans l'industrie de la plasturgie française et d'identifier les leviers activables pour soutenir les firmes innovantes. Pour cela, après un retour sur le rôle d'intermédiation de l'innovation ouverte joué par les pôles de compétitivité et par Plastipolis en particulier nous formulons des recommandations.

  • Titre traduit

    Barriers to innovation and strategies in the French plastics industry : the case of cluster-member firms Plastipolis


  • Résumé

    This thesis offers a study of the barriers to innovation and the strategies of the French plastics processing firms that are members of the competitive cluster Plastipolis. We adopt a method that combines and compares theory and empiricism over four chapters. Our empirical material is made up of data from 24 interviews with innovative plastics processing firms. We offer an up-to-date review of the empirical literature on innovation barriers and bring to light the main variation factors in the nature and intensity of these barriers. The review is enriched by developing the main concepts of the economic evolutionism of firms’ innovative behaviours. The overview and analyses of plastics processing in France today make it possible to identify the sector’s actors and specificities, and by studying innovative plastics firms’ trajectories, we can detect and construct a typology of innovation strategies. Interpreting evolutionary literature and studies of barriers enables us to formulate a proposal to analyse the shared role of skills and barriers when adopting a new strategy, and to put forward in two hypotheses the existence of two factors that cause their nature and intensity to vary. The evaluation of the effects of these two variation factors is tested on our sample using descriptive statistics, principal component analysis (PCA) and 3 in-depth case studies. Our findings make it easier to grasp the complexity of innovation in the French plastics processing industry, and to identify the levers that can be implemented to support innovative firms. Before making recommendations, we examine the intermediation role of open innovation played by competitive clusters, particularly Plastipolis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.