Encapsulation de nanocristaux II-VI dans une matrice semiconductrice de pérovskite hybride d’halogénure de plomb en vue de la création d’un dispositif de contrôle du clignotement

par Justine Baronnier

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Florian Kulzer, Julien Houel et de Benoît Mahler.

Soutenue le 28-11-2019

à Lyon , dans le cadre de École doctorale de Physique et d’Astrophysique (Lyon) , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Institut Lumière Matière (laboratoire) .

Le président du jury était Emmanuel Cottancin.

Le jury était composé de Florian Kulzer, Julien Houel, Benoît Mahler, Hai Son Nguyen, Emmanuelle Deleporte.

Les rapporteurs étaient Agnès Maître, Peter Reiss.


  • Résumé

    Dans le but de concevoir un dispositif de contrôle du clignotement des nanocristaux, il était nécessaire de créer un composite à l'état solide pouvant s'intégrer dans ce dispositif. Nous avons donc encapsulé des boites quantiques (BQs) à base de cadmium dans une matrice cristalline de pérovskite hybride de bromure de plomb. Ce manuscrit retrace l'ensemble des étapes qui ont été validé pour atteindre la création de ce nouveau composite. Nous avons développé avec succès une synthèse de BQs résistantes à l'encapsulation dans une matrice ionique mais également un échange de ligands inorganiques qui nous a permis d'intégrer de manière efficace les nanocristaux au sein de leur matrice en conservant leurs propriétés de luminescence. Après encapsulation, nous avons pu mettre en avant des preuves montrant une encapsulation efficace et un couplage entre les BQs et la matrice. Ces deux critères sont favorables à l'utilisation de ce composite dans le dispositif de contrôle. Ce dispositif consiste in fine à suivre optiquement la luminescence des BQs et à appliquer un champ électrique pour extraire et évacuer les charges en excès, qui sont à l'origine de l'état non émissif. Le développement de cette partie nous permettra dans le futur d'étudier le phénomène de clignotement mais surtout d'obtenir une source de photons uniques stable et à la demande

  • Titre traduit

    Encapsulation in nanocrystal II-VI in a crystalline matrix of a hybrid lead-halide perovskite to contruct a device for controlling the blinking


  • Résumé

    To construct a device for controlling the blinking of nanocrystals, it was necessary to create a solid-state active material that can be integrated in such an apparatus. To this end, we have encapsulated cadmium-based quantum dots (QDs) in a crystalline matrix of a hybrid lead-bromide perovskite. This manuscript describes all the steps that have been undertaken to achieve the creation of this new composite. We have developed a synthesis of QDs that are resistant to encapsulation in an ionic matrix by means of an organic-inorganic ligand exchange that allowed us to integrate nanocrystals into the matrix while conserving their luminescence properties. We were thus able to document efficient encapsulation and a coupling between the QDs and the matrix. These two characteristics are favorable for using this composite in a control device which ultimately aims at optically following the luminescence of the BQs and applying an electric field to extract and evacuate the excess charges responsible for the nonemissive state. The successful completion of this step will enable us in the future to study the phenomenon of blinking and, more importantly, to construct a stable on-demand single-photon source


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.