Catéchèse par l’image chez les Chrétiens du Nil

par Noëlle Hugo-Favot

Thèse de doctorat en Théologie

Sous la direction de Marie-Anne Vannier.

Le président du jury était Nathalie Nabert.

Le jury était composé de Marie-Anne Vannier, Michel Van Parys.

Les rapporteurs étaient Nathalie Nabert, Michel Van Parys.


  • Résumé

    A une époque où l’image règne en maître et modèle profondément les habitudes de vie et le mode de pensée, l’image de la foi qu’est l’icône, devient un critère de vérité. Toute religion est porteuse d’une vision de l’au-delà et décide de la possibilité de représenter le divin. La religion copte orthodoxe d’Égypte et d’Éthiopie a multiplié les peintures du Christ dans les monastères et les églises. L’image renvoie toujours au prototype et au Christ lui-même ainsi que le dit Paul : “ Il est l’image du Dieu invisible”. Au vu des différentes icônes coptes, photographiées au cours de séjours en Égypte et en Éthiopie, il sera possible de faire découvrir que, depuis les premiers siècles jusqu’à ce jour, l’un des buts principaux de l’image sainte est l’évangélisation. À partir du IVe siècle, les images commémoratives des évènements bibliques et historiques des Églises du Nil, jouent un rôle important pour la connaissance de la Tradition vivante de ces Églises. Les portraits du Christ, de Marie et des saints sont des objets cultuels et des sacramentaux ecclésiastiques qui amènent le chrétien sur le chemin du salut. L’image du Christ, Verbe Incarné, conduit à Dieu et révèle aussi la beauté de la création au travers des arts, des peintures en particulier. Pour les chrétiens du Nil, comme pour les chrétiens des autres Églises orientales, l’image est considérée comme “ une sainte image” et non comme “ une image sainte”. Enfin, pour les croyants coptes orthodoxes, le Christ, qui se laisse approcher par la beauté de son image, est un modèle de vie et de spiritualité, à l’origine du monachisme égyptien et éthiopien qui tire sa source de l’Évangile. La connaissance des différents moments de la vie du Christ présentée sur les murs des édifices religieux, a une dimension missionnaire et évangélique. La voie de la foi, pour Benoit XVI, est une voie pastorale : “ Il n’y a rien de plus beau que d’être rejoints par l’Évangile, par le Christ” c’est pourquoi, elle est proposée par les Églises Égyptienne et Éthiopienne.

  • Titre traduit

    Catechesis by the picture at the Christians of the Nile Valley


  • Résumé

    At the time when the reign of the image is considered masterfully and profoundly as patterns of lifestyle and way of thinking, the image of the faith which is the icon, becomes the criterion of truth. Each religion carries a vision from the beyond and what might represent the divine. In the Coptic Orthodox Church, the multiple paintings depicting the Christ were developed in monasteries and churches. The image always refers to the prototype and to the Christ himself as said Paul « The Son is the image of invisible God ». From the earliest centuries, the main goal of the holy picture is the evangelisation as shown by coptic icons photographed in Egypt or Ethiopia. From the fourth century, the commemorative pictures of biblical or historical events of the Churches of the Nile, play a significant role in the knowledge of Living Tradition in these churches.The portrait of Christ, Mary and all Saints are religious objects and ecclesiastical sacramentals. Their role is to get christians to the path of salvation. For the christians of the Nile valley, as for the christians of the other oriental churches, the image is considered as “a holy representation” and not as “ a sacred picture”. The origin of the egyptian and ethiopian monachism, inspired by Gospel, is the Christ's way of life. For Benoît the XVIth, the way of faith is a pastoral one : « There nothing more beautiful than being joined by the Gospel, by the Christ ». This is the reason why, egyptian and Ethiopia churches are following this way.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.