Legitimacy and incentives in a hierarchical relationship

par Emilien Prost

Thèse de doctorat en Sciences Économiques

Sous la direction de Yannick Gabuthy.

Le président du jury était Pierre-Henri Morand.

Le jury était composé de Yannick Gabuthy, Sandra Cavaco, François Cochard, Cécile Bourreau-Dubois.

Les rapporteurs étaient Sandra Cavaco, François Cochard.

  • Titre traduit

    Légitimité et incitations dans une relation d’autorité


  • Résumé

    L’objet général de notre thèse est, d’une part, d’étudier l’influence de la légitimité du manager sur la motivation de son employé à l’effort et, d’autre part, d’analyser la manière dont le manager intègre cette influence potentielle dans ses comportements, et ce afin de renforcer son autorité. Enfin, nous nous intéressons aux stratégies que la firme peut mettre en place pour renforcer la légitimité de ses dirigeants en choisissant parmi plusieurs procédures de sélection des dirigeants. Notre approche est à la fois théorique, en nous appuyant sur la théorie des jeux, et empirique en utilisant l’économie expérimentale. Tout d’abord, nous définissons une légitimité procédurale qui consiste a considérer un dirigeant légitime si il a été promu à l'issue d'une compétition sans favoritisme. Ensuite nous définissons une légitimité méritocratique qui est acquise s’il maitrise les taches de son employé. Enfin, nous définissons une légitimité aristocratique qui est la compétence d’un individu à maitriser des taches de direction.Dans un premier chapitre, nous montrons que l’effort du futur dirigeant pendant la compétition n’est pas forcément un bon moyen de renforcer une légitimité procédurale car une très forte performance peut justement trahir le fait d’avoir bénéficié d’un avantage. Par ailleurs nous montrons que le perdant de la compétition sera toujours un « mauvais perdant » car sa croyance sur le fait qu’il ait été défavorisé pendant la compétition sera toujours renforcée. L’enjeu pour la firme est alors de déléguer à une entité externe la gestion de la sélection des dirigeants pour que tout traitement inéquitable présupposé pendant la compétition n’apporte aucune information concernant un potentiel traitement inéquitable à l’avenir. Dans un deuxième chapitre, nous montrons que sélectionner sur les compétences de direction permet d’augmenter le salaire des dirigeants quand bien même ces compétences sont moins difficiles à maitriser. La raison en est que cela neutralise les problèmes de rivalité entre employés et dirigeant et préserve ainsi la confiance en lui de celui qui a échoué à être promu (le rendant ainsi moins couteux à motiver). Le troisième chapitre est quant à lui un travail expérimental qui montrer qu’une procédure méritocratique incite les perdants du tournoi à demander une rémunération plus grande pour compenser leur découragement suite à leur échec.


  • Résumé

    The general purpose of our thesis is, on the one hand, to study the influence of legitimacy of the manager on the motivation of his employee to exert effort and, on the other hand, to analyze how the manager integrates this potential influence into his behavior in order to bolster his authority. Finally, we are interested in strategies that the firm can design to bolster the legitimacy of its managers by choosing between several procedures of selection. Our approach is both theoretical, based on game theory, and empirical using experimental economics.First, we define a procedural legitimacy that consists in considering an executive as legitimate if he was promoted through a competition with no unfair treatment. Then, we define a meritocratic legitimacy that is the ability to master the operational task exerted by the employee. Finally, we define an aristocratic legitimacy, which is the ability of an individual to master managerial tasks.In a first chapter, we show that the future leader's effort during the competition is not necessarily a good way to bolster a procedural legitimacy because a very strong performance can just betray the fact that he has benefited from an advantage. Moreover, we show that the loser of the competition will always be a "bad loser" because his belief that he was disadvantaged during the competition will always be reinforced if he behaves with Bayesian rationality. The stake for the firm is then to delegate to an external entity the management of the selection of leaders to ensure that any unfair treatment presupposed during the competition does not provide any information regarding a potential unfair treatment in the future. In a second chapter, we show that to select on managerial abilities allows to increase the salary of executives even though these skills are less difficult to master. The reason is that it neutralizes the problems of rivalry between employees and executives and thus preserves the self-confidence of the one who has failed to be promoted (thus making it less costly to incentivize). The third chapter is an experimental work that aims to show that a meritocratic procedure incites the losers to actually ask for higher wage to compensate their discouragements following their failure.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 05-07-2025

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.