Les meules rotatives de la fin de l'Âge du Fer au haut Moyen Âge entre la Seine et le Rhin

par Paul Picavet

Thèse de doctorat en Histoire, civilisation et archéologie

Sous la direction de William Van Andringa et de Jean-Pierre Brun.

Le président du jury était Olivier Buchsenschutz.

Le jury était composé de William Van Andringa, Jean-Pierre Brun, Olivier Buchsenschutz, Andrew Wilson.

Les rapporteurs étaient Olivier Buchsenschutz, Gilles Fronteau.


  • Résumé

    Les meules, pièces maîtresses et les mieux conservées des moulins, sont emblématiques des questions relatives à l’histoire de l’économie et des techniques.De l’économie, parce que l’analyse des roches meulières révèle une chaîne complexe de recherche des ressources, d’extraction, de mise en forme, de distribution et d’utilisation qui dépend d’une série de facteurs qui ne concernent pas seulement les meules mais peuvent s’appliquer à toutes sortes de productions artisanales répondant à des besoins primaires de subsistance.Des techniques, parce que l’amélioration des procédés de mouture est le fruit d’une transmission des savoir-faire techniques alliée à une recherche constante de la meilleure réponse possible à des besoins alimentaires qui eux-mêmes évoluent. Cette notion de progrès technique, que l’on observe à la fois sur le temps long (ici plus d’un millénaire) et à l’occasion de brèves transitions politico-culturelles (la conquête romaine de la Gaule puis les migrations germaniques), est à l’origine de profonds changements socio-économiques.Sur la base de travaux de terrain (prospections thématiques), d’analyses d’objets (les meules) et d’un tour d’horizon bibliographique, cette thèse présente une synthèse régionale sur un type de mobilier modeste mais structurant des sociétés et des économies anciennes.

  • Titre traduit

    Rotary querns and millstones from the Late Iron Age to early Middle Age, between the rivers Seine and Rhine


  • Résumé

    Millstones, as the centerpieces and the best preserved elements of mills, are characteristic of the questions relating to the history of techniques and economics.Of economics, because analysis of the rocks from which they are made reveal a complex chain including their research, extraction, shaping, distribution and use. The factors on which this chain depends don’t only concern querns and millstones but can be applied to all types of craft production that answer to primary needs of subsistence.Of techniques because the improving of milling processes is due to a transmission of technical savoir-faire, mixed with a constant research for the best solution to evolving food needs. This notion of technical progress is observed both over a long time scale (1000 years) and during brief political and cultural transitions (the Roman conquest of Gaul, and the Germanic migrations). This evolution is the basis of deep social and economic changes.Based on field surveys, artifact analysis (querns and millstones) and a literature survey, this thesis presents a regional synthesis on a modest but structuring element of ancient societies and their economies.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 14-02-2021


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.