La Force intérimaire des Nations Unies au Liban : essai d’explication de la pérennité institutionnelle

par Alex Issa

Thèse de doctorat en Science politique. Relations internationales

Sous la direction de Christian Lequesne.

Le président du jury était Guillaume Devin.

Le jury était composé de Christian Lequesne, Delphine Allès, Carla Eddé, Arthur Boutellis, Ronald Hatto.

Les rapporteurs étaient Delphine Allès, Carla Eddé, Arthur Boutellis.


  • Résumé

    La FINUL est créée en 1978 par le Conseil de sécurité de l’ONU, après l’invasion par Israël du Liban-Sud. Censée être provisoire, elle est toujours opérationnelle en 2019. Les facteurs externes sont liés à l’évolution de la norme onusienne de maintien de la paix, d’une part, et à l’insécurité du Moyen-Orient et des relations israélo-libanaises, d’autre part. L’évolution du mandat de la FINUL en 2006, en adéquation avec l’évolution de la norme onusienne, lui permet d’acquérir cette nouvelle légitimité qui explique sa pérennité. Connaissant depuis 1948 de nombreuses guerres, le Moyen-Orient est devenu le laboratoire du maintien de la paix onusien. Directement concernées par le conflit israélo-palestinien et par le contexte général, les relations tendues entre Israël et le Liban expliquent pourquoi la FINUL existe toujours, d’autant plus que cette dernière a été créée dans ce contexte de guerre entre les deux pays. Les facteurs externes seuls ne permettent pas d’expliquer la pérennité de la FINUL. Il faut comprendre la dynamique institutionnelle de la FINUL : son autonomisation décisionnelle, la position des membres-permanents du Conseil de sécurité, les intérêts des Etats-participants ainsi que ceux du personnel international civil et militaire, et l’intervention des acteurs politique libanais en faveur de la FINUL pour comprendre pourquoi son mandat est renouvelé. La demande par le gouvernement libanais du renouvellement du mandat de la FINUL est due à sa légitimation par le local. Cette légitimation passe par les intérêts du personnel local de la FINUL, les intérêts de sécurité des populations locales, les intérêts économiques et ceux liés à la bienfaisance ainsi que par les interactions sociales dans la sphère privée entre membres de la FINUL et populations locales.

  • Titre traduit

    The United Nations Interim Force in Lebanon : explanation essay on the institutional sustainability


  • Résumé

    The UN Security Council, following Israel’s invasion of southern Lebanon, established the UNIFIL in 1978. Supposed to be temporary, it is still operational in 2019. External factors are related to the evolution of the UN peacekeeping norm on the one hand, and the insecurity of the Middle East and Israeli-Lebanese relations on the other.The evolution of the mandate of UNIFIL in 2006, in line with the evolution of the UN standard, allows it to acquire this new legitimacy that explains its durability. Knowing since 1948 many wars, the Middle East has become the laboratory of UN peacekeeping. Directly concerned by the Israeli-Palestinian conflict and the general context, the tense relations between Israel and Lebanon explain why UNIFIL still exists, especially since it was created in the context of war between the two countries. External factors alone do not explain the durability of UNIFIL. The institutional dynamics of UNIFIL must be taken into consideration (its decision-making autonomy, the position of the permanent members of the Security Council, the interests of the participating States as well as those of the international civilian and military personnel, and the intervention of the Lebanese political actors in UNIFIL) to understand why its mandate is renewed. The request by the Lebanese Government for the renewal of the mandate of UNIFIL is due to its legitimization by the local. This legitimacy involves the interests of local UNIFIL personnel, the security interests of local populations, the economic and charitable interests, and social interactions in the private sphere between UNIFIL members and local populations.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2019 par Sciences Po à Paris

La Force intérimaire des Nations Unies au Liban : essai d'explication de la pérennité institutionnelle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2019 par Sciences Po à Paris

Informations

  • Sous le titre : La Force intérimaire des Nations Unies au Liban : essai d'explication de la pérennité institutionnelle
  • Détails : 1 vol. (353 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-348
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.