Les Mobilités Culturelles et Touristiques comme Moyen de Développement Territorial : Les Cas de Byblos et de Baalbek au Liban

par Rita Chaddad

Thèse de doctorat en Urbanisme mention aménagement

Sous la direction de Emmanuel Matteudi et de Amal Abou-Fayad.

Le président du jury était Philippe Violier.

Le jury était composé de Charbel Salloum, Stéphane Cartier.

Les rapporteurs étaient Philippe Violier, Olivier Bessy.


  • Résumé

    Le Liban, un pays pluricommunautaire et touristique qui a souffert de la tourmente de la guerre civile, est stimulant pour l’investigation des mobilités culturelles et touristiques et des disparités territoriales. La période de l’après-guerre témoigne de l’émergence des cultures communautaires, développe des modalités du métissage selon le degré de similitude des dimensions culturelles entre les communautés locales et des visiteurs et se caractérise par un développement soumis à des intérêts communautaires et interventions politiques. Cette thèse étudie et compare les interactions locaux/visiteurs et les systèmes culturels territoriaux entre deux villes libanaises à majorité communautaire différente: Byblos de majorité chrétienne et Baalbek de majorité musulmane. L’analyse des discours des acteurs du pouvoir multi-niveaux de Byblos et Baalbek révèlent des disparités évidentes entre les deux villes. L’unanimité des acteurs du pouvoir multi-niveaux de Byblos sur un développement territorial est contrariée par un consensus marginal à Baalbek orienté principalement vers la valorisation des sites culturels et le développement du tourisme culturel. L’analyse par SPSS des 264 et 245 questionnaires distribués respectivement via deux enquêtes qualitatives sur quatre catégories différentes (locaux, excursionnistes libanais, touristes arabes et touristes internationaux) à Byblos et Baalbek dévoilent diverses modalités des interactions entre les communautés locales et les distinctes catégories des visiteurs dans chacune des deux villes. Au contraire de Baalbek, les résultats indiquent une gouvernance territoriale considérable entre les acteurs du pouvoir multi-niveaux, les communautés locales et les visiteurs de Byblos ce qui interprète le développement territorial dynamique dans la ville. La thèse souligne la contribution du communautarisme aux interactions locaux/visiteurs, aborde le métissage dans des conditions d’égalité entre les locaux et les visiteurs et adopte une approche socio-anthropologique qui élucide la culture, le tourisme, la mobilité et la gouvernance comme des piliers du développement territorial.Mots-Clés: Culture, interactions locaux/visiteurs, communautarisme, tourisme, métissage, mobilités, acteurs de pouvoir, gouvernance territoriale, développement territorial, Byblos, Baalbek, Liban.

  • Titre traduit

    Cultural and Tourism Mobilities as a Means of Territorial Development : The Cases of Byblos and Baalbek in Lebanon


  • Résumé

    Stimulating for the investigation of cultural and tourism mobilities and territorial disparities. The post-war period attests to the emergence of community cultures and the development of modalities of intercultural interactions based on the degree of similarity between local communities’ and visitors’ cultural dimensions, and is characterized by territorial development subject to community interests and political interventions. This dissertation investigates and compares locals/visitors interactions and territorial cultural systems between two Lebanese cities each with a distinct predominant community: Byblos of Christian majority and Baalbek of Muslim majority. Discourse analysis of multi-level stakeholders reveal conspicuous disparities between the two cities. The unanimity of Byblos stakeholders on territorial development oriented principally towards the valorization of cultural sites and the development of cultural tourism is countered by a marginal consensus among Baalbek stakeholders. SPSS analysis of 264 and 245 questionnaires distributed respectively via two qualitative surveys on four different categories (locals, Lebanese excursionists, Arab tourists, and international tourists) in Byblos and Baalbek unveils diverse modalities of interactions between locals and distinct categorical visitors in each of the two cities. In contrast to Baalbek, findings manifest considerable territorial governance among multi-level stakeholders, local communities, and visitors of Byblos, which in turn interprets the dynamic territorial development in the city. The dissertation emphasizes the contribution of communitarianism to locals/visitors interactions, approaches intercultural interaction in conditions of equality between the two interacting groups and adopts a socio-anthropological perspective to elucidate culture, tourism, mobility, and governance as pillars of territorial development.Keywords: Culture, locals/visitors interactions, communitarianism, tourism, intercultural interaction, mobilities, stakeholders, territorial governance, territorial development, Byblos, Baalbek, Lebanon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.