Réception et traduction de la poésie d’Adrienne Rich en France

par Charlotte Blanchard

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Véronique Béghain.

Le président du jury était Hélène Aji.

Le jury était composé de Véronique Béghain, Vincent Broqua, Antoine Cazé, Pascale Sardin.

Les rapporteurs étaient Vincent Broqua, Antoine Cazé.


  • Résumé

    Le but de cette thèse est de comprendre pourquoi la poésie d’Adrienne Rich (1929-2012), autrice étatsunienne majeure, est absente du champ littéraire français. Poétesse prolifique, Adrienne Rich reçut de nombreux prix littéraires tout au long de sa carrière. Essayiste, elle fut une théoricienne du mouvement féministe étatsunien. Des recueils de ses poèmes ont été publiés dans une vingtaine de langues dans le monde. En français, une quinzaine de poèmes d’Adrienne Rich a été traduite et publiée sur divers supports (anthologies, revues littéraires, blogs). Un recueil a été conçu en collaboration avec la poétesse, mais il n’a jamais été publié à ce jour. Malgré différentes tentatives pour accueillir la poésie d’Adrienne Rich en France (traduction de ses essais, inscription au programme de l’agrégation, lecture en librairie) elle est toujours en 2019 dans une situation ambiguë de présence mais d’invisibilité pour le lectorat français. Nous chercherons donc à expliquer cette réception en suspens en examinant d’abord les traductions de poèmes d’Adrienne Rich publiés en français. Qui en sont les auteurs et autrices ? Quelles sont leurs pratiques et les caractéristiques de leurs traductions ? Leurs travaux s’inscrivent dans le sous-champ éditorial de la poésie traduite en France qui sera analysé pour en identifier les dynamiques, les acteurs et actrices, les supports de diffusion. À la lumière de ces analyses qui relèvent de la sociologie de la traduction et de la réception, nous comparerons le cas de la poésie d’Adrienne Rich avec d’autres poètes mais surtout d’autres poétesses étatsuniennes contemporaines. Dans ce contexte de réception, il faut aussi prendre en compte l’histoire des idées. En effet, l’œuvre d’Adrienne Rich est marquée par l’engagement féministe de l’autrice, ce qui représente une caractéristique significative pour le transfert culturel que constitue la traduction. Nous nous intéresserons donc à l’histoire des mouvements mais aussi des courants de pensée féministes aux États-Unis et en France depuis les années 1960. Enfin, dans une démarche prospective, ce travail se propose d’envisager les modalités de conception d’un recueil de poèmes d’Adrienne Rich traduits en français à l’aune de l’analyse du champ éditorial de la poésie en France et d’une lecture microtextuelle des poèmes déjà traduits. Nous illustrerons cette réflexion par des traductions ou retraductions de quelques textes : comment traduire une poésie féministe ?

  • Titre traduit

    Reception and translation of Adrienne Rich’s poetry in France


  • Résumé

    The aim of this thesis is to understand why the poetry of Adrienne Rich (1929-2012), the major United States poet, is absent from the French literary field. Adrienne Rich was awarded numerous literary prizes throughout her prolific career. As an essayist, she was one of the first theorists of the feminist movement in the United States. Collections of her poems have been published in almost twenty languages worldwide. In French, fifteen of her poems have been translated and published in different forms (anthologies, literary magazines, blogs). A collection was being drawn up in collaboration with the poet, but to this day has never been released. Despite several attempts to introduce her work in France—some of her essays have been translated, a collection of her poems was in the agrégation curriculum, and she was invited to read her work in a bookshop—in 2019 it remains largely invisible to French readers. This thesis will thus try to explain this “arrested” reception first by examining the translations of Rich’s poems which have been published in French. Who translated her poetry? How can we characterise their translations? Their work is part of the French subfield of translated poetry which will be analysed so as to identify what is at stake, who is involved and how the poetry is distributed. In the light of these analyses which come under the sociology of translation and of reception, the case of Adrienne Rich’s poetry will be compared with other US male and especially female poets from the same period. In this reception context, addressing the history of ideas is crucial. Indeed, Adrienne Rich’s work is marked by her engagement with feminism, which is a significant element in the cultural transfer which translation represents. As such, the history of feminist movements and theories in France and the United States since the 1960s will be subjected to close analysis. Lastly, in a prospective approach, this thesis will focus on the conditions for the possible publication of a collection of Adrienne Rich’s poetry translated into French, in light of the analysis of the publishing field of poetry in France and of a microtextual reading of her previously published poems. These considerations will be illustrated by new translations or retranslations of selected poems. At the heart of this research lies the question: how is feminist poetry to be translated?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.