Prise en compte de l'attention limitée dans l'analyse économique

par Ismaël Rafaï

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Agnès Festré, Nobuyuki Hanaki et de Pierre Garrouste.

Soutenue le 22-11-2019

à l'Université Côte d'Azur (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Droit et sciences politiques, économiques et de gestion (Nice) , en partenariat avec Université de Nice (1965-2019) (établissement de préparation) , Groupe de recherche en droit, économie et gestion (Valbonne, Alpes-Maritimes) (équipe de recherche) et de GREDEG (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse contribue à la prise en compte de l'attention limitée dans l'analyse économique. Nous défendons l'idée que les processus d'allocation de l'attention peuvent être étudiés à travers un processus de production avec en input l'attention allouée (la quantité de ressources attentionnelles investies dans la décision), et en output l'attention effective (la quantité d'information contenue dans la décision). Afin d'améliorer la compréhension de ces processus, nous proposons trois essais empruntant des méthodes à la psychologie et aux sciences cognitives. Dans le premier chapitre, nous manipulons l'ordre de présentation entre une information sur les incitations et un stimulus visuel, dans un paradigme de choix forcé à deux alternatives. L’attention allouée y est contrôlée, et nous mesurons l’attention effective à l’aide d’un modèle de détection du signal. Nous montrons que la dernière information présentée a un plus grand poids dans la décision et attribuons cet effet à une division de l'attention. Le second chapitre propose une expérience dans laquelle les participants allouent une attention coûteuse, afin de réduire l'incertitude d’une tâche de discrimination. Ainsi, nous mesurons à la fois l'attention allouée (par le biais du temps de réponse) et l'attention effective (par le biais de la performance). Cette expérience nous permet d’étudier les dilemmes sociaux attentionnels (situations où l'attention est coûteuse pour l'individu mais bénéfique pour le groupe) et de mettre en lumière une divergence entre les préférences sociales – mesurées traditionnellement par des choix d'allocations monétaires – et les comportements observés dans notre dilemme social attentionnel. Le dernier chapitre prouve qu'il est possible d'implémenter empiriquement et de tester la validité d'un modèle de préférences révélées avec attention aléatoire. Nous proposons une nouvelle caractérisation et un nouveau théorème des préférences révélées dans le cadre d'une version plus générale du model de Brady et Rehbeck (2016, Econometrica). Nous développons des procédures statistiques – que nous analysons à l’aide de simulations numériques – afin de tester les axiomes du modèle, de révéler les préférences, et d’obtenir une mesure de l'attention effective. Nous testons la validité du modèle à l'aide d'une tâche d'attention sélective dans laquelle les participants choisissent un gain monétaire parmi un ensemble de distracteurs. Les comportements observés dans cette expérience sont cohérents avec le model et les préférences induites expérimentalement

  • Titre traduit

    Integration of Limited Attention in Economic Theory


  • Résumé

    This thesis contributes to the integration of limited attention within the economic theory. We argue that attentional allocation processes can be understood as a production process with the allocated attention (the quantity of attentional resources invested in a decision) as an input and the effective attention (the amount of information contained in that decision) as an output. Borrowing methods from psychology and cognitive sciences, we propose three essays to shedding light on these processes. In the first chapter, we manipulate the presentation order between reward information and perceptual evidence in a two-alternative forced-choice task. The allocated attention is controlled, and we measure effective attention with a Signal Detection model. We found that the last information presented is more weighted in the decision. We attribute this effect to the division of attention. The second chapter proposes an experiment where participants pay costly attention to reduce the uncertainty of a discrimination task. We measure both allocated attention (through the response time) and effective attention (through performance). This experiment allows the study of attentional social dilemmas (situations where attention is costly for individuals but beneficial for the group). We highlight a discrepancy between monetary elicited social preferences and the behaviors exhibited in our attentional social dilemma. The last chapter proves that a model of revealed preferences under stochastic attention can be implemented and tested empirically. We provide new characterization and revealed preference theorems for a general version of Brady and Rehbeck’s model (2016, Econometrica). We propose and analyze – with numerical simulations – statistic procedures to test the axioms, to reveal preferences, and to measure effective attention. We test the internal validity of the model with a selective attention task, where participants choose an alternative among distractors and we find that most of the participants behave in accordance with the model and reveal coherent preferences.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.