Biologie des tumeurs conjonctives de malignité intermédiaire : le modèle des tumeurs fibreuses solitaires méningées

par Nicolas Macagno

Thèse de doctorat en Oncologie

Sous la direction de Corinne Labit-Bouvier.


  • Résumé

    Le concept de tumeur conjonctive de malignité intermédiaire a été introduit par les classifications proposées par l’organisation mondiale de la santé (OMS): la tumeur fibreuse solitaire, une néoplasie conjonctive rare, est un modèle intéressant pour cette problématique. L’objectif général de ces travaux était de mieux définir la biologie de ces tumeurs par une approche multimodale, intégrant histopathologie, immunohistochimie et biologie moléculaire afin d'affiner leur pronostic et diagnostic.D’un point de vue diagnostique, nos travaux ont confirmé les excellentes performances de l’immunohistochimie STAT6 et sa sensibilité supérieure par rapport à la RT-PCR ciblée. D’un point de vue pronostique, nous avons précisé les paramètres cliniques, histologiques et moléculaires qui impactent la survie des patients : l’état des limites d’exérèse, l’index mitotique et la nécrose sont déterminants, d’autant plus s’ils sont combinés. Ainsi, nous avons montré qu’une révision du grade MGS, basée sur une combinaison facteurs histologiques permettaient d’affiner le pronostic des formes méningées. Nos résultats suggèrent que l’ensemble du spectre est de malignité intermédiaire, dès lors que la durée de suivi est suffisante. Nos travaux ont aussi montré que le type de transcrit de fusion NAB2-STAT6 et les mutations du promoteur de TERT ne présentent pas de valeur pronostique.Ainsi, le diagnostic et le pronostic des tumeurs fibreuses solitaires méningées peut se baser sur des critères histologiques accessibles bien que leur évaluation pronostique ne soit pas encore complètement résolue.

  • Titre traduit

    Biology of mesenchymal tumors of intermediate malignancy : the meningeal solitary fibrous tumor model


  • Résumé

    Mesenchymal neoplasms of intermediate malignancy were introduced by the World Health Or-ganization (WHO) classification of soft-tissue and bone tumors. This terminology accounts for a heterogeneous group of neoplasms, which common denominator is to fail usual prognostic approaches. Solitary fibrous tumor, a rare neoplasia, is an interesting model of such tumors with a potential for local recurrence and a low risk of metastasis. In this context, the main goal of this work was to define the biology of these neoplasms, using a multimodal approach. Considering their diagnosis, our work confirmed the excellent performance of STAT6 immunohistochemistry and its greater sensitivity compared to targeted RT-PCR. Considering the prognosis, we further specified the clinical, histological and molecular parameters that impact survival: surgical margin, mitotic index and necrosis. We revised the criteria of the Marseille Grading Scheme (MGS) accordingly, which resulted in high prognosis value for meningeal forms. Our results point that the whole spectrum is of intermediate malignancy as long as the follow-up is sufficient to allow detection of delayed adverse events. Our works also showed that the type of NAB2-STAT6 tran-script and the mutation of TERT promoter do not carry an independent prognostic value, albeit certain types of transcripts were associated with particular clinical and histological criteria. To conclude, the diagnosis and prognosis assessment of solitary fibrous tumors can be based on accessible histological criteria albeit their prognosis assessment is not fully satisfactory yet.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.