Contribution de la malacofaune continentale dans l'économie de subsistance des populations capsiennes et néolithiques en Tunisie durant l'holocène

par Ismail Saafi

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Robert Chenorkian.

Le président du jury était Sylvie Beyries.

Le jury était composé de Jean-Philip Brugal, Estelle Herrscher.

Les rapporteurs étaient Catherine Dupont, Nabiha Aouadi.


  • Résumé

    La malacofaune continentale constitue l’une des caractéristiques d’une rammadiya. Si les quantités de coquilles découvertes sont remarquables, les travaux sur ce sujet sont rares et sommaires. L’étude de la malacofaune terrestre provenant de huit sites en Tunisie vise à comprendre son rôle dans l’économie de subsistance durant le Capsien et le Néolithique.L’alimentation représente la principale utilisation des mollusques. A l’aide de plusieurs méthodes, la reconstitution de la chaîne opératoire liée à la consommation des gastéropodes a été établie. Cette faune a un rôle secondaire dans le régime alimentaire des groupes humains. La variation des quantités des coquilles découvertes dans chaque site est en relation avec l’abondance des espèces lors de la période de collecte. La dominance des espèces albinos du Capsien Typique au Néolithique montre la stabilité de stratégie de ramassage : Une collecte principale vers la fin du printemps et le début de l’été suivie par un ramassage secondaire durant plusieurs périodes de l’année.Les modifications identifiées sur la paroi des tests sont représentés surtout par les perforations régulières qui servent principalement à l’extraction de l’animal de sa coquille et à la production des colliers. Au Capsien, les perforations concernent principalement les espèces prédominantes. Au Néolithique, les espèces exploitées sont plus nombreux. Ce geste est limité aux sites continentaux. La présence des perforations systématiques dans certains sites représente des traditions culinaires et culturelles uniques de certains groupes humains.

  • Titre traduit

    Contribution of continental malacofauna in to the subsistence economy of the capsian and neolithic populations in Tunisia during the holocene


  • Résumé

    Continental malacofauna is one of the characteristics of a rammadiya. While the amount of shells discovered is remarkable, work on this topic is rare and summary. The study of terrestrial malacofauna from eight sites in Tunisia aims to understand its role in the subsistence economy during the Capsian and Neolithic periods.Food is the main use of molluscs. Using a number of methods, the reconstruction of the chain of operation related to the consumption of gastropods was established. This fauna has a secondary role in the diet of human groups. The variation in the quantities of shells found at each site was related to the abundance of species during the collection period. The dominance of the Albino species of Capsian Typical to Neolithic shows the stability of collection strategy: A primary collection in late spring and early summer followed by a secondary collection for several periods of the year.The changes identified on the test wall are mainly represented by regular perforations, which are used mainly to extract the animal from its shell and produce the necklaces. In Capsien, perforations mainly concern predominant species. In Neolithic times, there are more exploited species. This gesture is limited to continental sites. The presence of systematic perforations in some sites represents unique culinary and cultural traditions of certain human groups.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.