La grammaire du monologue intérieur

par Florence Floquet

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Monique De Mattia.

Le président du jury était Aliyah Morgenstern.

Le jury était composé de Laure Gardelle, Grégoire Lacaze.

Les rapporteurs étaient Sylvie Hanote, Catherine Paulin.


  • Résumé

    Ce travail se propose d’étudier, sous un angle grammatical, le phénomène romanesque connu sous le nom de "monologue intérieur", qu’il convient d’emblée de distinguer du "stream of consciousness", auquel il est souvent ramené. Afin de mieux cerner et de définir ce qu’est le monologue intérieur, nous confrontons les définitions qui en sont généralement données à des textes de fiction anglophones, et nous analysons les techniques linguistiques utilisées pour représenter ce discours particulier. Il apparaît donc que le monologue intérieur n’est pas une technique linguistique mais doit plutôt se concevoir comme une catégorie narratologique. Ce discours s’incarne grâce à diverses techniques linguistiques : le discours immédiat mais aussi certaines des techniques du discours rapporté, avec en son centre le discours direct (libre) et à sa périphérie le discours indirect classique. Le discours indirect libre, quant à lui, navigue entre les deux. Ces différentes techniques reposent donc sur une conception particulière du discours intérieur qu’elles véhiculent, et leur étude permet d’étudier la possibilité offerte à l’auteur ou au narrateur de détourner leur forme afin de servir une stratégie narrative, avec parfois pour but de faire passer pour verbal ce qui ne peut l’être.

  • Titre traduit

    The grammar of interior monologue


  • Résumé

    This thesis investigates the literary phenomenon known as “interior monologue” from a grammatical point of view, and is based on a clear distinction between “interior monologue” and what is called “stream of consciousness”, both phenomena usually being seen as the same. The main objectives are therefore to define what we call “interior monologue” in order to confront this definition with English language literary texts, and to analyse the various linguistic techniques used to represent this special discourse. Interior monologue is therefore seen not as a linguistic technique but as a narratological category. This particular discourse is represented using different linguistic techniques: “immediate discourse” but also some of the reported speech techniques, with (free) direct speech as the core of the category, and indirect speech at its periphery, free indirect speech navigating between those two poles. These techniques differ both in their form and in the conception of the interior discourse they convey, but they always create the illusion of giving access to the (fictional) original discourse. It is for this reason that we want to show the possibility for the author or the narrator to use a syntactic form suggesting a reported discourse seemingly closely linked to the original discourse, to represent something that sometimes cannot be considered as verbal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.