Services numériques interactifs "créatifs" et expérience urbaine : construction d'une méthode mixte ad hoc pour comprendre et évaluer les services créatifs de la ville

par Meï Menassel

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Patrizia Laudati et de Vincent Becue.

Soutenue le 12-09-2018

à Valenciennes en cotutelle avec l'Université de Mons , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec Laboratoire en design visuel et urbain (Valenciennes, Nord ; 1998-....) (laboratoire) et de ComUE Lille Nord de France (Communauté d'Universités et Etablissements (ComUE)) .

Le président du jury était Anne Beyaert-Geslin.

Le jury était composé de Patrizia Laudati, Vincent Becue, Ghislaine Chabert, Khaldoun Zreik, Etienne Godimus, Jean Magerand.

Les rapporteurs étaient Ghislaine Chabert, Khaldoun Zreik.


  • Résumé

    Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont à l’origine de multiples transformations spatiales et de mutations sociétales (Bouquillon, 2010). De plus en plus ancrées dans nos modes de vie, elles représentent désormais une composante du fonctionnement de l’infrastructure urbaine, les strates numériques deviennent un support supplémentaire qui élargit le champ d’interaction et d'échanges dans la ville (Proulx, 2002). Ces divers changements commencent à imprégner, à la marge, des services numériques qui permettent d'inventer de nouvelles expériences urbaines. Notre travail de thèse propose de comprendre et d’évaluer ces nouvelles manières d’explorer et de vivre la ville. Nous avons décidé de nous intéresser à une catégorie particulière de ces services que nous nommons services numériques interactifs créatifs (SNIC), nous les définissons comme des outils de médiatisation produits par les technologies de l’information et de la communication, intégrants un contenu ludique, culturel et/ou artistique. L’objectif de la recherche est double : (i) théorique d’une part, par la définition et la compréhension des formes de l’expérience-usager dans la ville ; (ii) et opérationnel d’autre part, par le développement d’un outil d’aide à la décision pour évaluer les nouveaux services créatifs de la ville. Cet outil est destiné aux concepteurs/décideurs. De par la complexité de notre objet de recherche et pour atteindre notre objectif, nous élaborons une approche mixte au sens de Johnson et Onwuegbuzie (2004) la méthode mixte ad hoc (MMah). En effet, celle-ci nous permettra de mettre en place des analyses afin de mieux saisir la spécificité de l’expérience-usager des espaces urbains médiatisés afin de la rendre intelligible et exploitable. La formalisation des éléments dégagés à partir de la méthode MMah participera à la conception de services créatifs mieux adaptés aux nouveaux besoins des usagers contemporains.


  • Résumé

    The new information and communication technologies are sourcing multiple spatial transformations and societal mutations (Bouquillon, 2010). More and more rooted in our nowadays of life, they turn out to be actually an embedded functioning component of the urban infrastructure. These digital “strata” become an additional support that expands people fields of interaction and exchange in the city (Serge Proulx, 2002). Marginally, these multiples changes start to pervade services, offered by digital applications, allowing to create a new urban experiences. Thus, this thesis work proposes to understand and assess these new ways of exploring and living in the city with the support of these creative and innovative digital services. We have decided to focus on a particular category of services so-called interactive digital creative services (SNIC), defined like the mediation tools produced by NTIC, integrating the digital playful, cultural or/ and artistic content. The objectives of the research are double: (i) the first one is theoretical and based on the definition and the understanding of the experience-user forms in the city; (ii) the second is operational and based on the development of a supportive decision-making tool to evaluate new creative services dedicated to the city. This tool is for the designers/decision makers. To achieve the objectives of our thesis and due to the complexity of our research domain, we have elaborated a specific mixed method (Johnson and Onwuegbuzie (2004) : Ad hoc Mixed Method (AhMM). Indeed, this approach will allow us to better evaluate and assess the specificity of the urban space user experience, in order to decode it and make it more exploitable. The formalisation of the emerged elements from the MMah method will then participate to the future design of new creative services that will be more adapted and appropriate to the contemporary urban space user needs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Valenciennes- Bib électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.