La « zone grise » de la sécurité ? Approche comparée du processus "mafieux" de la police à Buenos Aires et à Rio de Janeiro

par Luciana Araujo de Paula

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Renée Fregosi.

Soutenue le 14-12-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (laboratoire) .

Le président du jury était Denis Merklen.

Le jury était composé de Renée Fregosi, Denis Merklen, Jean-François Deluchey, Gabriel Kessler.

Les rapporteurs étaient Jean-François Deluchey, Gabriel Kessler.


  • Résumé

    Cette étude se propose de répondre dans quelle mesure le processus de démocratisation des institutions de sécurité en Argentine et au Brésil a été suivi de près par un processus « mafieux » de leurs polices, en s’appuyant sur les cas de la police de la province de Buenos Aires et celle de la ville de Rio de Janeiro. Nous avons choisi de travailler à partir de ces deux corps policiers puisqu' ils sont historiquement connus pour leurs affaires de corruption et leurs pratiques arbitraires vis-à-vis des habitants des quartiers défavorisés. Le contexte post-dictatures dans ces deux pays a entraîné des reconfigurations dans le « modus operandi » des forces policières et de nouvelles dynamiques « mafieuses » se sont renforcées conjointement au renforcement d’un paradigme sécuritaire qui émerge au cœur même de ces jeunes démocraties. Buenos Aires et Rio de Janeiro, représentant chacune un « micro-univers » de leur cadre national respectif, offrent donc d’innombrables exemples pour interroger notre objet d’étude. La première partie cherchera à analyser les héritages autoritaires du passé concernant le modus operandi des deux polices. La deuxième partie cherchera à comprendre les remaniements de ce modus operandi à partir de nouvelles formes d’autoritarisme qui émergent au sein des jeunes démocraties. Enfin, la troisième partie, confrontera les deux points précédents afin de démontrer dans quelle mesure leur juxtaposition peut créer les bases d’un terroir mafieux commun.

  • Titre traduit

    The "gray zone" of security ? compared approach to the "mafiosi" police process in Buenos Aires and Rio de Janeiro


  • Résumé

    This study aims to answer how the democratization of security institutions in Argentina and Brazil was closely followed by a process of "mafiosisation" of their policies, based on the case of the provincial police of Buenos Aires and Rio de Janeiro. We chose to work from these two police forces since they are historically known for their corruption cases and their arbitrary practices vis-à-vis the inhabitants of disadvantaged neighborhoods. The post-dictatorship context in these two countries has led to reconfigurations in the "modus operandi" of police forces and new "mafia" dynamics have been reinforced in conjunction with the reinforcement of a security paradigm that is emerging in the very heart of these young democracies. Buenos Aires and Rio de Janeiro, each representing a "micro-universe" of their respective national frameworks, therefore offer innumerable examples to question our object of study. The first part will analyze the authoritarian legacies of the past concerning the modus operandi of the two fonts. The second part will seek to understand the reworking of this modus operandi from new forms of authoritarianism emerging in young democracies. Finally, the third part, will confront the two previous points to demonstrate to what extent their juxtaposition can create the bases of a common « mafia terroir ».


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.