Perception et production des voyelles orales françaises par des enfants tunisiens néo-apprenants du français

par Zeineb Ammar

Thèse de doctorat en Phonétique

Sous la direction de Cécile Fougeron.

Soutenue le 22-11-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Laboratoire de phonétique et phonologie (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Béatrice Vaxelaire.

Le jury était composé de Cécile Fougeron, Béatrice Vaxelaire, Mohamed Embarki, Jalal-Eddin Al-Tamimi, Takeki Kamiyama.

Les rapporteurs étaient Béatrice Vaxelaire, Mohamed Embarki.


  • Résumé

    Dans ce travail de recherche nous avons abordé la question de la perception et de la production des voyelles orales du français par seize enfants tunisiens (8-9 ans) néo-apprenants du français à trois moments différents de leur apprentissage : au début de leur première année de français, après 9 mois d’apprentissage et suite à une période d’entraînements phonétiques. Les résultats obtenus montrent que (1) la perception et la production des voyelles sont fortement influencées par la L1 des apprenants aussi bien au début qu’après 9 mois d’apprentissage ; (2) les performances en perception et en production des néo-apprenants dépendent plus des voyelles elles-mêmes que de leur statut en L2 par rapport à la L1 (voyelles nouvelles, similaires, ou identiques) ; (3) les entraînements phonétiques que nous avons administrés n’apportent pas de bénéfice sur la perception et la production des voyelles orales françaises par les néo-apprenants tunisien.

  • Titre traduit

    Perception and production of french oral voyelles by tunisian children neo-learners of french


  • Résumé

    In this thesis, we studied the perception and production of the French oral vowels by sixteen Tunisian children (8-9 years old) learning French. Data are collected at three different periods: at the beginning of their first year of learning, after nine months of learning, and after a period of phonetic training. Main results are: (1) the perception and production of the vowels are greatly influenced by the L1 of the learners, both at the beginning and after nine months of learning; (2) the perception and production performances of the learners are better predicted by the identity of the vowel rather than its status in L2 compared to L1 (new, similar or identical vowels); (3) the phonetic training we gave showed no benefit on the perceptual or production performances of the children.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.