Étude de la réduction segmentale en français parlé à travers différents styles : apports des grands corpus et du traitement automatique de la parole à l’étude du schwa, du /ʁ/ et des réductions à segments multiples

par Yaru Wu

Thèse de doctorat en Phonétique

Sous la direction de Martine Adda-Decker et de Cécile Fougeron.

Soutenue le 14-09-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Laboratoire de phonétique et phonologie (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) .


  • Résumé

    Ce travail sur la réduction segmentale (i.e. délétion ou réduction temporelle) en français spontané nous a permis non seulement de proposer deux méthodes de recherche pour les études en linguistique, mais également de nous interroger sur l'influence de différents facteurs de variation sur divers phénomènes de réduction et d'apporter des connaissances sur la propension à la réduction des segments. Nous avons appliqué la méthode descendante qui utilise l'alignement forcé avec variantes lorsqu’il s’agissait de phénomènes de réduction spécifiques. Lorsque ce n'était pas le cas, nous avons utilisé la méthode ascendante qui examine des segments absents et courts. Trois phénomènes de réduction ont été choisis : l'élision du schwa, la chute du /ʁ/ et la propension à la réduction des segments. La méthode descendante a été utilisée pour les deux premiers. Les facteurs en commun étudiés sont le contexte post-lexical, le style, le sexe et la profession. L’élision du schwa en syllabe initiale de mots polysyllabiques et la chute du /ʁ/ post-consonantique en finale de mots ne sont pas toujours influencées par les mêmes facteurs. De même, l’élision du schwa lexical et celle du schwa épenthétique ne sont pas conditionnées par les mêmes facteurs. L’étude sur la propension à la réduction des segments nous a permis d'appliquer la méthode ascendante et d’étudier la réduction des segments de manière générale. Les résultats suggèrent que les liquides et les glides résistent moins à la réduction que les autres consonnes et que les voyelles nasales résistent mieux à la réduction que les voyelles orales. Parmi les voyelles orales, les voyelles hautes arrondies ont tendance à être plus souvent réduites que les autres voyelles orales.

  • Titre traduit

    Segmental reduction in spoken French through different speech styles : contributions of large speech corpora and automatic speech processing on schwa, /ʁ/ and reduction of multiple segments


  • Résumé

    This study on segmental reduction (i.e. deletion or temporal reduction) in spontaneous French allows us to propose two research methods for linguistic studies on large corpora, to investigate different factors of variation and to bring new insights on the propensity of segmental reduction. We applied the descendant method using forced alignment with variants when it concerns a specific reduction phenomena. Otherwise, we used the ascendant method using absent and short segments as indicators. Three reduction phenomena are studied: schwa elision, /ʁ/ deletion and the propensity of segmental reduction. The descendant method was used for analyzing schwa elision and /ʁ/ deletion. Common factors used for the two studies are post-lexical context, speech style, sex and profession. Schwas elision at initial syllable position in polysyllabic words and post-consonantal /ʁ/ deletion at word final position are not always conditioned by the same variation factors. Similarly, lexical schwa and epenthetic schwa are not under the influence of the same variation factors. The study on the propensity of segmental reduction allows us to apply the ascendant method and to investigate segmental reduction in general. Results suggest that liquids and glides resist less the reduction procedure than other consonants and nasal vowels resist better reduction procedure than oral vowels. Among oral vowels, high rounded vowels tend to be reduced more often than other oral vowels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.