Les conflits sportifs au Cameroun et leurs règlements

par Délise Laurence Bakehe (Leedjue Zam)

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Gérald Simon.

Le président du jury était Sylvain Niquège.

Le jury était composé de Gérald Simon, Ulrich Haas, Cécile Chaussard, Prosper Abega.

Les rapporteurs étaient Ulrich Haas.


  • Résumé

    Rarement phénomène social n’a été aussi captivant, passionnant, émouvant et en même temps truffé d’autant de contradictions et de conflits que le sport au Cameroun. En effet, d’une génération à une autre, cette pratique s’est traduite tantôt comme un facteur de cohésion nationale, tantôt comme vecteur de division et de troubles de toutes natures.Au demeurant, les exploits inattendus et inespérés engrangés dans ce domaine au cours des trois dernières décennies avaient fini par construire des représentations sociales tendant à faire du Cameroun un pays de sport, un grand pays sportif. Ce mouvement s’est traduit de manière concrète par la présence de ses athlètes et équipes dans les compétitions internationales. De manière évidente, la notoriété qui en a suivi donnait ainsi l’opportunité à ce pays de mieux organiser son sport, afin de maintenir cette belle image conquise par l’abnégation de ses acteurs sportifs.Or, l’on constate de manière paradoxale que les exploits et les résultats de ces athlètes n’ont pas produit les fruits escomptés, en raison de l’embrigadement des instances dirigeantes dans d’inextricables luttes et conflits internes. Ces jouxtes généralisées et pernicieuses ont donc empêché le sport de s’y développer de manière harmonieuse et professionnelle, et conséquemment de permettre aux principaux acteurs de vivre décemment de cette activité.La présente étude effectue l’analyse de l’organisation et du fonctionnement de ces instances dirigeantes, à partir des textes en vigueur et des faits recueillis sur le terrain. Elle est fondamentalement tournée vers la recherche appliquée, et prend pour principal socle épistémologique, l’analyse documentaire.Cette démarche a globalement permis de mieux décrypter d’une part l’origine de ces conflits et de bien comprendre d’autre part, les modes et modalités de règlements y afférents. En particulier, elle a débouché sur la mise exergue les conflits liés aux élections, ceux liés au sport proprement dit et enfin ceux liés au contentieux administratif et financier. Dans le même ordre d’idées, la définition même de la nature et du type de conflits sportifs du Cameroun a constitué à n’en point douter l’obstacle épistémologique majeur à surmonter, en raison de l’inexistence de travaux spécialisés ou une jurisprudence consacrée sur cette question. Par ailleurs, la mise en évidence de l’arbitrabilité ou non de ces conflits a permis de disséquer, faits et éléments de jurisprudence à l’appui, les institutions, les méthodes, et procédures mises en place pour leur résolution.Au total, il y a lieu de faire observer que le mouvement sportif au Cameroun est traversé par d’inextricables conflits qui entravent de manière considérable son déploiement, et, les modes de règlements à géométrie variable que l’on y retrouve en permanence constituent l’exacte traduction du désarroi sportif dans lequel ce pays est embourbé depuis lors. Aussi bien, les atermoiements et les interminables conflits de toutes natures qui traversent en ces jours l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations prévue au Cameroun en 2019 témoignent, grandeur nature, d’un environnement particulièrement défavorable au développement du mouvement sportif au Cameroun. Les suggestions que nous faisons s’inscrivent dans un processus de long terme, et ne pourraient être véritablement pertinentes et efficaces qu’avec la refonte totale du système sportif national et surtout, son arrimage aux standards internationaux en la matière.

  • Titre traduit

    Sports conflicts in Cameroon and their regulations


  • Résumé

    There is seldom any event as captivating, fascinating, touching and at the same time riddled with so many contradictions as sports in Cameroon. In fact, from one generation to another, sports has sometimes been considered as a factor of national cohesion and sometimes as a seed of division and all sorts of discord. If we look at it closely, the unexpected achievements, which no one dreamt of, that have been done in this field over the last three decades eventually led to the social tendency to portray Cameroon as a sports country, a great sports country. In concrete terms, this has resulted in the participation of its athletes and teams in international competitions. The resulting fame thus gave the country the opportunity to better organise its sports, in order to maintain this beautiful image earned by the selflessness of its athletes.Paradoxically, however, it is observed that the achievements of these athletes have not produced the expected results, due to the involvement of governing bodies in unending internal struggles and conflicts. In fact, the recurrence of conflicts and disputes within Cameroonian sports bodies is a real problem, both in terms of stakeholders` fulfilment and infrastructure development. These widespread and pernicious issues have thus prevented sports from developing in a professional way and enabling its main actors to make a decent living from it.This study aims to analyse the organisation and functioning of these bodies based on texts in force and facts on the ground, in order to better identify the origin of these conflicts and to understand the ways of resolving them.The documentary analysis that we used as theoretical framework for this study made it possible to highlight conflicts related to elections, sports proper and finally, administrative and financial litigation respectively. Moreover, defining the nature and type of sports conflicts in Cameroon has been undoubtedly a major epistemological obstacle since the review of related literature showed little or no previous work on this issue.Moreover, highlighting the question of whether or not these conflicts can be settled by arbitration has enabled an analysis of the institutions, methods, and procedures put in place for their resolution, based on facts and legal precedents.Finally, it is to be said that the sports movement in Cameroon is experiencing endless conflicts that significantly hamper its operation and, the various ways of regulation that are observed are a reflection of the confusion in which the country`s sports practice is mired

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.