Le rejet du tramway envers et contre tout : la prépondérance de la planification et du fait politique sur la participation citoyenne : le cas d'Amiens Metropole

par Serge Kotouo Rikam

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace et Urbanisme

Sous la direction de Jean-Louis Zentelin.

Soutenue le 20-12-2018

à l'Université Paris-Saclay (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020) , en partenariat avec Centre Pierre Naville (Evry) (laboratoire) et de Université d'Évry-Val-d'Essonne (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Stephen Bouquin.

Le jury était composé de Jean-Louis Zentelin, Stephen Bouquin, Laurent Chapelon, Abdoul Hameth Ba, Xavier Desjardins, Anne Grillet-Aubert.

Les rapporteurs étaient Laurent Chapelon.


  • Résumé

    Le tramway en tant qu’outil d’aménagement urbain en France a refait surface dès le début des années 1980, sous le couvert d’un aménagement durable qui s’est voulu par la suite aménagement participatif. Cette perspective sous-entend un dialogue sain, une participation forte entre élus, experts et citoyens, pour une prise de décision commune et pérenne. Or, l’injonction participative, à travers la concertation, très prisée par les exécutifs locaux, a certes permis de construire la ville, de monter des projets d’"aménagement participatif" en conviant au débat les citoyens choisis par tirage au sort, ces derniers étant minoritaires à donner leur avis. Cette perspective laisse voir des insuffisances dans le processus participatif local notamment amiénois, où l’effet NIMBY couplé à un défaut de communication d’acceptabilité et une dépendance au sentier assez marquées et surtout des luttes politiques et idéologiques, ont fini par mettre en échec un projet de tramway pourtant bien ficelé sur les plans technique, économique et démocratique.En ce sens, cette thèse se propose d’expliquer les raisons, dont la participation/concertation faible, de l’abandon du tramway amiénois pourtant voté et par ricochet validé en Décembre 2012, tout en apportant des réponses à travers des procédures participatives plus inclusives (co-élaboration, co-décision) maillées à des dispositifs participatifs plus démocratiques (jury citoyen, conférence de consensus, référendum local....) à même de rendre la décision publique solide et pérenne quelles qu’en soient les équipes municipales aux commandes, leurs couleurs politiques. Autant d’éléments qui rejoignent l’objectif principal de notre recherche qui est d’expliquer les facteurs qui ont contribué à la mise en échec du premier tramway moderne amiénois entre 2011 et 2014, outil d’aménagement pourtant reconnu par toutes les parties prenantes, tant les bénéfices environnementaux et/ou écologiques, économiques et sociaux sont indéniables

  • Titre traduit

    Tramway's rejection in spite of all arguments : the preponderance of planning and of political fact on citizen's participation : Case of Amiens métropolis/city


  • Résumé

    The tramway as urban planning tool has reappeared in France since the 1980s, under the guise of sustainable urban planning, which later became participative urbam planning. This perspective presupposes the existence of a healthy dialogue, doubled by a strong participation, between the elected ones, the experts and the citizens, which leads to common and irreversible decision-making. Nevertheless, the participative injunction, by using concertation, which is highly appreciated by the local executives/administration, has certainly led to city’s construction, to the creation of sustainable development projects such as the tramway by inviting citizens very often chosen by draw of a lottery (thus being a minority) to give their opinion. This perspective illustrates both the shortcomings of the decision-making process in Amiens, where the Nimby effect, doubled by a default of communication of acceptability, a quite obvious “path dependence” and especially political and ideological fights have led to the failure of the tramway project, which had been well conceived from the technological, economic and democratic point of views.All this being said, this PhD thesis aims at explaining the reasons of abandoning the tramway project in Amiens (reasons such as poor participation/concertation). However, we have to mention that the project was voted and validated in December 2012 by its promoters. We aim at providing answers through more inclusive participation procedures (co-development, co-decision) combined with more democratic participation mechanisms (citizens’ jury, consensus conference, referendum), which should have made it irreversible, no matter the municipal teams being in charge of it or their political preferences. All these elements lead to our main research objective, i.e. explaining the factors which contributed to the failure of the first modern tramway project in Amiens between 2011 and 2014, development tool paradoxically recognized as such by all stakeholders, including not only its environmental/ecological benefits, but also its undeniable economic and social benefits.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Le rejet du tramway envers et contre tout : la prépondérance de la planification et du fait politique sur la participation citoyenne : le cas d'Amiens Metropole


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Le rejet du tramway envers et contre tout : la prépondérance de la planification et du fait politique sur la participation citoyenne : le cas d'Amiens Metropole
  • Détails : 1 vol. (xi-337 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 256-264.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.