Histoires de plantes : les sources ethnobotaniques orales et écrites de Haute-Bretagne, de la fin du XIXe siècle à nos jours

par Maelle Mériaux (Mériaux)

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Ronan Le Coadic et de Florence Descamps.

Soutenue le 26-11-2018

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .

Le président du jury était Tiphaine Barthelemy.

Le jury était composé de Véronique Ginouvès.

Les rapporteurs étaient Marie Roué, Laurent Sébastien Fournier.


  • Résumé

    À une époque où la notion de patrimoine culturel immatériel est de plus en plus utilisée à l’échelle internationale, les populations s’approprient le concept localement. Il en va ainsi en Bretagne. La musique et la danse bretonne sont pleines de vitalité, tout en ayant conservé leur aspect patrimonial ; les autres éléments du patrimoine culturel immatériel pourraient-ils connaître une même revitalisation ? Notre thèse traite des témoignages sur l’ethnobotanique en Haute-Bretagne, c’est-à-dire relatifs aux savoirs et savoir-faire populaires liés aux plantes. Ils sont étudiés à travers l’analyse d’archives orales conservées au sein du milieu associatif et issues d’enquêtes et de collectages. Ce sont les plantes citées dans les recueils des folkloristes haut-bretons, à la fin du XIXe siècle, qui reviennent le plus souvent dans les archives sonores, un siècle plus tard. Les enregistrements de témoignages ethnobotaniques et les recueils des folkloristes, peu précis sur les modalités des savoirs, visent davantage à la sauvegarde des connaissances qu’à leur possible revitalisation. Par le dépôt patrimonial dans des structures de conservation, elles connaissent une première forme de valorisation, à travers leur traitement documentaire. Celui-ci opère une mise à distance, en transformant les témoignages en archives. Les archives orales, jusqu’alors considérées comme de simples matériaux de terrain, accèdent ainsi à de multiples possibilités de réutilisations. Elles créent chez l’auditeur un sentiment d’appartenance et lui permettent de renouer avec la tradition orale.

  • Titre traduit

    Stories about Plants : Oral and Written Information about Ethnobotany in Eastern Brittany from the end of the 19th Century to the Present


  • Résumé

    At a time when the concept of intangible cultural heritage is increasingly used internationally, it also applies locally. This is the case in Brittany where folk music and dance are very much alive and popular all while maintaining their traditional characteristics. Could other types of intangible cultural heritage undergo a similar revitalization? This thesis examines recordings relating to ethnobotanical knowledge in eastern Brittany, namely folk knowledge and practices involving plants. The work was carried out by analyzing oral archives, compiled through interviews and fieldwork, that had been preserved in community organizations. These recordings predominantly refer to the same plants folklorists documented in eastern Brittany at the end of the 19th century. The oral accounts and information gathered by folklorists a century earlier don’t give details such as specific formulations, method of preparation, doses, etc. They aimed more at preserving general knowledge about these traditions than at the possibility of reviving them. Preserving these traditions by documenting them is an initial form of recognition. Documentation transforms accounts into archives. Oral archives, formerly considered simple field work, thus come to offer many possibilities for reuse. They give the listener a sense of belonging and make it possible to reconnect with the oral tradition.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Histoires de plantes : les sources ethnobotaniques orales et écrites de Haute-Bretagne, de la fin du XIX e siècle à nos jours


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Histoires de plantes : les sources ethnobotaniques orales et écrites de Haute-Bretagne, de la fin du XIX e siècle à nos jours
  • Détails : 1 vol. (417 p.)
  • Notes : Le CD-ROM d'accompagnement contient les annexes.
  • Annexes : Bibliogr. p. 324-357
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.