La relation États-Unis – Europe, du délitement du lien transatlantique à la relégation du Vieux Continent. Fondements géopolitiques et culturels.

par Cécile de Glas

Thèse de doctorat en Sciences Politiques

Sous la direction de Chantal Delsol.

Soutenue le 20-06-2018

à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Organisations, marchés, institutions (Créteil ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire Interdisciplinaire d'étude du Politique Hannah Arendt (Créteil) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire d'Etude du Politique Hannah Arendt Paris-Est (laboratoire) .

Le président du jury était Joanna Nowicki.

Le jury était composé de Chantal Delsol, Stephen Launay, Catherine Marshall.

Les rapporteurs étaient Jean-Marie Salamito.


  • Résumé

    L’Europe est progressivement devenue, pour les Américains, un contre-modèle. Les divergences entre les États-Unis et l’Europe résultent d’une césure politique et culturelle, masquée depuis le début de la Guerre froide (et même depuis la Première Guerre mondiale) par les impératifs de la bipolarité.L’étude des fondements anthropologiques de l’Occident, met en évidence l’unité théologique, juridique et logique de l’Europe et l’Amérique de l’Antiquité aux Lumières. La civilisation occidentale se situe à l’intersection de l’orbite institutionnelle de la civilisation du droit civil romano-canonique et de celle du christianisme.Ces divergences entre l’Europe et les États-Unis se dessinèrent en fait dès les origines de la modernité politique. Sur tous les points essentiels de la philosophie politique – liens entre religion et pensée éclairée, laïcité et sécularisation, conceptions de la liberté et de l’égalité, rapport dialectique entre république et démocratie, fondements du prométhéisme politique et social, conception de l’universalisme –, tout oppose l’Amérique et l’Europe.Pour ce qui relève de la post-modernité, nous montrons comment la philosophie libérale a recyclé les idées faussement révolutionnaires pour conduire l’Europe à une crise multiforme, un nihilisme qui se dissimule sous le masque avenant de la marchandisation généralisée et de l’esprit libertaire. À la différence de l’Europe postmoderne, l’Amérique a partiellement réussi à se mettre à l’abri de ces dynamiques de désintégration. La « nation indispensable » a su entretenir le style national américain dont l’attachement sans faille à la nation et la religiosité sont les principales caractéristiques.

  • Titre traduit

    The relationship between the United States and Europe, from the weakening of the transatlantic link to the relegation of the OId Continent. Political ans cultural foundations.


  • Résumé

    Europe gradually became, in the eyes of the Americans, a counter-model. The discrepancies between the United States and Europe result from a political and cultural caesura which was hidden from the beginning of the Cold war by the imperatives of bipolarity.The study of the anthropological foundations of the West highlights the theological, legal and logical unity of Europe and America from the Antiquity to the Enlightenment. The birth of the Western civilisation takes place at the intersection of the orbit of the romano-canonical civil law and that of Christianity.These discrepancies between Europe and the United States actually took shape from the origins of the political modernity. All the essential points of political philosophy – the links between religion and enlightened thinking, secularism, the conceptions of freedom and equality, the relationship between republic and democracy, the foundations of the political and social Prometheism – are areas of divergence.Concerning the post-modernity, we will then show how the liberal philosophy recycled pseudo-revolutionary ideas which led Europe to a manifold crisis, a type of nihilism, hidden by the disguise of the generalized commodification and the libertarian ideology. Unlike postmodern Europe, America partially managed to escape from these dynamics of disintegration. The “indispensable nation” managed to preserve the American national style the main characteristics of which are patriotism and religiosity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.