Le designer graphique et les sens de la responsabilité : étude descriptive de la modélisation morale du praticien

par Karen Brunel-Lafargue

Thèse de doctorat en Arts et science de l'art, option design

Sous la direction de Bernard Darras.

Soutenue le 16-11-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Institut ACTE (Paris) (équipe de recherche) et de Institut ACTE (Paris) (laboratoire) .

Le jury était composé de Bernard Darras, Stéphane Laurent.

Les rapporteurs étaient Stéphane Vial, Céline Poisson.


  • Résumé

    L’essentiel du corpus théorique consacré au design et à la responsabilité de son praticien adopte une approche prescriptive où leurs auteurs dictent les contours d’une pratique responsable. Mais compte tenu de l’impact du design graphique sur notre quotidien, ne serait-il pas utile d’appréhender plus précisément le sens que ses praticiens donnent à leur responsabilité ? À notre avis, oui. L’objectif de notre recherche est donc de recueillir et de comprendre les significations de la responsabilité, et ainsi d’analyser les délibérations et les modélisations morales des praticiens du design graphique pour en proposer une description. Par le biais d’une étude qualitative, via des entretiens de groupes, nous avons réalisé une analyse en deux temps. D’abord, une synthèse de chaque groupe nous a permis d’identifier que la responsabilité fait sens comme habitude — au sens peircien du terme — qui se structure par rapport à la représentation que se fait le designer des enjeux de sa pratique au sein d’un réseau de parties prenantes. Ensuite l’examen des schémas individuels, qui ont donné lieu à la modélisation de trois des périmètres potentiels de ce maillage d’acteurs.

  • Titre traduit

    The meanings of responsability to graphic designers : a descriptive study of professionals' moral model-making


  • Résumé

    Design theory tends to adopt a prescriptive approach to designers’ responsibility, taking it upon itself to lay out guidelines for good conduct. However, given the impact of graphic design on human behavior and the fabric of society as a whole it seems essential to study how designers’ themselves define their responsibility. Thus, the purpose of our research is to collect, interpret and describe the meanings practitioners assemble with regard to their moral obligations. A qualitative study, built upon group interviews, has offered us a dual assessment. First, the analysis of each group allowed us to identify responsibility as a habit, in the Peircean sense of the term, that each designer establishes in relation to a network of stakes and stakeholders he or she articulates around his or practice. Secondly, the study of individual discourses revealed models of three potential perimeters of the system within which they evaluate their obligations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.