De l'analyse ostéologique a la reconstitution du programme funéraire : gestes mortuaires et populations du Balochistan pakistanais protohistorique : Ve-IIIe millénaires av. J.-C.

par Cécile Buquet-Marcon

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Pascal Sellier.

Soutenue le 05-12-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Archéologie (Paris) , en partenariat avec Archéologies et sciences de l'Antiquité (Nanterre) (laboratoire) .

Le président du jury était Pascal Butterlin.

Le jury était composé de Pascal Sellier, Julio Bendezu-Sarmiento, Philippe Chambon, Ute Franke.

Les rapporteurs étaient Dominique Castex, Alfredo Coppa.


  • Résumé

    Le peuplement ancien des régions allant de l’Iran à l’Inde en passant par l’Afghanistan et le Turkménistan est connu majoritairement par des échanges transrégionaux existant probablement dès le Néolithique. Du point de vue funéraire, les éléments accompagnant le défunt sont parmi les plus étudiés. En revanche, il est bien souvent peu fait état de leur contexte, à savoir la tombe et le défunt auquel ce mobilier était dédié. C’est en partant de ces constats qu’il est apparu intéressant d’enquêter sur ces peuplements anciens. À partir d’une étude approfondie des sépultures, cette étude se propose de reconstruire les programmes funéraires qui ont encadré les différentes pratiques mortuaires. Dans un second temps, nous avons cherché à souligner les traits funéraires communs de ces populations ainsi que les divergences. Sur l’ensemble du Balochistan pakistanais, seuls quatre sites ont livré des sépultures attribuables à la période Chalcolithique. Les sites de Miri Qalat et Shahi‐Tump ont livré plus de 200 individus répartis sur deux périodes pour le IVe millénaire. Sur le site de Sohr Damb, à Nal, un total d’une centaine d’individus sont dénombrés pour deux périodes situées au IVe et tout début du IIIe millénaire. Ces trois sites aux données inédites sont le cœur de cette étude. Nous avons rapproché nos conclusions des publications effectuées pour le site de Mehrgarh, où deux ensembles funéraires ont été étudiés, ainsi que des données publiées pour les pays limitrophes.

  • Titre traduit

    From osteological analysis to a reconstruction of the funerary timeline : Mortuary practices and populations of Protohistoric Pakistani Baluchistan : 5th to 3rd century BC


  • Résumé

    The old settlements of the areas extending from Iran to India including Afghanistan and Turkmenistanare mainly known through transregional exchanges existing probably as early as Neolithic. From the funerarypoint of view, grave goods are among the most studied items. On the other hand, there is often little mentionof their context, namely the tomb and the deceased to whom those grave goods were dedicated. It was fromthese observations that it became interesting to work on these ancient stands. Based on an in‐depth study ofburials, this work proposes to reconstruct the funeral programs that have framed the various mortuarypractices. In a second step, we sought to highlight the common funeral traits of these populations as well asthe differences. On the whole of the Pakistani Balochistan, only four sites yielded tombs related to theChalcolithic period. The sites of Miri Qalat and Shahi‐Tump, have delivered over 200 individuals spread overtwo periods for the fourth millennium. At the Sohr Damb site, in Nal, about 100 individuals are counted for twoperiods in the fourth and early third millennium. These three sites with unpublished data are the heart of thisstudy. We have compared our findings with publications for the Mehrgarh site, where two cemeteries werestudied, as well as published data for neighboring areas.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2021


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.