Essays on social capital and welfare measurements

par Rakesh Gupta Nichanametla Ramasubbaiah

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gaël Giraud.

Soutenue le 17-07-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École d'économie de la Sorbonne (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) et de Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Cécile Renouard.

Le jury était composé de Gaël Giraud, Ariane Dupont-Kieffer, Margherita Comola, Kaushik Basu.

Les rapporteurs étaient Filomena Maggino, Carol Graham.

  • Titre traduit

    Essais sur le capital social et les mesures de bien-êtres


  • Résumé

    Ces trois dernières décennies, de multiples recherches ont été menées sur le capital social afin de comprendre son fonctionnement, son importance sur l’être humain, son impact sur le bien-être de l’individu et son implication dans le bon fonctionnement de la société. De son côté, la théorie des capacités développée par Amartya Sen met en exergue des concepts essentiels pour l’économie du développement. Cette approche est centrée sur l’individu et laisse de côté le versant collectif de la problématique du développement. L’importance et l’impact des réseaux sociaux sont ignorés dans l’approche des capacités. Les réseaux sociaux, en manifestant l’implication des individus dans des groupements et des actions collectives, offrent un lien évident avec les capacités des individus aussi bien qu’avec leur capital social. Cet aspect a été développé par Giraud et al. (2013). Un autre déterminant ne doit pas être négligé dans le processus de développement : le bonheur ou bien-être subjectif. L’un des intérêts majeurs du capital social n’est-il pas de contribuer au bien-être subjectif des individus ? Ce dernier n’est-il pas une mesure, parmi d’autres, du «développement» ? A quoi bon accumuler du capital social ou déployer des capacités, fussent-elles relationnelles, si cela n’ajoute rien au bonheur ? Ces différents concepts et les liens qui les unissent, ne sont pas suffisamment approfondis dans la littérature. Cette thèse propose de tester différentes réponses possibles à la question : quels sont les liens entre capital social, capacités relationnelles, bonheur et développement économique ?


  • Résumé

    Welfare economics in a behavioral world is gaining increasing traction for research in economics and social sciences at large. Especially the last three decades, ever more research efforts have been directed to understand welfare better. Social capital has been one of the prime candidates and now a domain of research. Research is undertaken to understand its importance, how it operates, and what impact it has on the well-being of an individual and the health of a society. The capabilities approach developed by Amartya Sen highlights the fundamental role of economic development that focuses on the improving individual capabilities and expanding choice sets of each individual. However, this capability approach is individual-centric and inadvertently leaves out the shared or the collective nature of an individual’s existence. The social networks/interconnectedness is not addressed in the capability approach of Sen. At the same time, the social networks embody the mobilization of individuals in groups, association, and civic action. This aspect is developed by Giraud et al. (2013), called the relational capability approach. Another major research domain that cannot be neglected in the economic or human development evaluation is happiness (or subjective well-being). The concept of subject well-being is closely related to the social capital domain. In the literature, these concepts of social capital, relational capabilities, subjective well-being and development, and especially the linkages between them are not well explored or explicitly studied. This is the primary motivation for this dissertation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.