Etude spatiale des données collectées à bord des navires de pêche : en quoi est-elle pertinente pour la gestion des rejets de la pêche ?

par Fabien Pointin

Thèse de doctorat en Halieutique

Sous la direction de Marie-Joëlle Rochet.

Soutenue le 05-11-2018

à Rennes, Agrocampus Ouest , dans le cadre de École doctorale Sciences de la mer et du littoral (Plouzané) , en partenariat avec Unité Ecologie et modèles pour l’halieutique (laboratoire) .

Le président du jury était Didier Gascuel.


  • Résumé

    Depuis 2002, les pays membres de l’Union Européenne (UE) collectent, gèrent et fournissent des données nécessaires à la gestion des pêches et des rejets en particulier. Dans ce contexte, les programmes d’observation à la mer collectent des données à bord des navires de pêche sur la composition et la quantité des captures, y compris des rejets. En s’appuyant sur ces données, cette thèse a pour but d’analyser les variabilités spatio-temporelles des débarquements et des rejets de la pêche afin de contribuer à leur gestion. Pour cela, une méthode de cartographie basée sur des grilles à mailles variables a été développée. Cette méthode a été conçue pour produire des cartes pluriannuelles, annuelles et trimestrielles des débarquements et des rejets par espèce ou groupe selon le métier de pêche.Une plateforme basée sur des technologies Big Data a ensuite été utilisée avec pour objectifs d’affiner et d’automatiser la méthode de cartographie. Grâce à un système de stockage en ligne et un système d’analyse à haute performance, un grand nombre de cartes a ainsi pu être produit automatiquement par métier en regroupant ou non les années, les trimestres et les espèces. Finalement, l’utilité des cartes produites pour la gestion des rejets a été démontrée, en particulier dans le cadre de l’Obligation de Débarquement (Règlement (UE) n° 1380/2013). En s’appuyant sur des données de coûts et de revenus de flottilles, ces cartes permettent d’envisager des stratégies d’évitement de zones et/ou périodes de pêche propices aux captures non-désirées minimisant l’impact sur les performances économi

  • Titre traduit

    Spatial analysis of on-board observer programme data : how is it relevant to the management of discards?


  • Résumé

    Since 2002, the European Union (EU) Members States collect, manage and supply data forthe management of fisheries and specifically of discards. In this context, at-sea observer programmes collect data on-board fishing vessels on the composition and quantity of catch, including discards. Based on these data, this study aims to analyse the spatio-temporal distribution of landings and discards so as to contribute to their management. In doing so, amapping method based on nested grids has been developed. This method has been designed to produce pluriannual, annual and quarterly maps of landings and discards per species or group of species according to the fishing metier.A platform based on Big Data technologies has then been used with the objectives of refining and automating the mapping method. Using an online storage system and a high-performance computing system, a large number of maps were produced automatically per métier, grouping or not years, quarters and species. Finally, the usefulness of the produced maps for managing discards has been demonstrated, particularly regarding the Landing Obligation (Regulation (UE) n° 1380/2013). Based on fleet cost and revenue data, these maps open up possibilities for identifying fishing zones and/or periods to be avoided (i.e., high bycatch) while minimising the impacts on fleet’s economic performances.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.