Préhistoire de l'écriture plurilingue d'Amelia Rosselli dans les 'Primi scritti' (1952-1963) : une écriture bouleversée

par Vincenzo Pascale

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Marie-José Tramuta.

Le président du jury était Yannick Gouchan.

Le jury était composé de Marie-José Tramuta, Giovanna Caltagirone, Flaviano Pisanelli, Pietro Cataldi, Epifanio Ajello.

Les rapporteurs étaient Giovanna Caltagirone, Flaviano Pisanelli.


  • Résumé

    Nous voulons démontrer l’importance du moment biographique et formatif d’Amelia Rosselli qui précède son écriture et le rôle de ses premiers écrits plurilingues qui représentent la préhistoire de sa trilogie italienne et d’autres œuvres de sa maturité littéraire. Pour ce faire, cette thèse étudie, dans ses deux premières parties, l’exil de la famille Rosselli, victime de la persécution politique pendant le ventennio fasciste et la proto-formation culturelle, franco-anglo-américaine, de la poétesse, entre musique, littérature et politique. Nous dressons une synthèse de l’influence du néoréalisme du poète Rocco Scotellaro et de l’ethnologue Ernesto de Martino. Dans la troisième partie, cette étude analyse, dans une perspective intertextuelle, les Primi Scritti de 1952 à 1963 et décrit l’idiome de la poétesse, caractérisé par l’alternance et le mélange, parfois dans le même texte, de l’italien, de l’anglais et du français. Parallèlement nous montrons comme le plurilinguisme d’Amelia Rosselli ne se limite pas à une simple triglossie. Son plurilinguisme englobe d’autres langues : le latin, l’italien et le français du moyen âge, l’anglais élisabéthain, la langue des analphabètes de la Basilicate, les formes populaires du Sud de l’Italie et de Rome. Nous soutenons l’importance des études anthropologiques et ethnomusicologiques qu’elle a suivies de 1952 à 1953 et nous montrons en quoi le livre-enquête Contadini del Sud du lucanien Rocco Scotellaro a été déterminant pour Amelia Rosselli, ainsi que d’autres textes, afin de décrire la richesse de sa préhistoire littéraire. Pendant l’analyse des textes des origines, nous dégageons la naissance de trois poétiques d’Amelia Rosselli, de l’espace, de l’éclipse du moi poétique et de la blessure qui se montrent interdépendantes, s’entrelacent et se développent au cours des années 60 et 70.

  • Titre traduit

    Prehistory of Amelia Rosselli’s writing in « Primi scritti » (1952-1963) : a writing overwhelmed


  • Résumé

    We would like to show the importance of Amelia Rosselli’s formative and biographical moment that precedes her writing as well as the role of her first multilingual works that represent the prehistory of her Italian trilogy and of other works of her literary maturity. To do so, this thesis studies, in its first two sections, the exile of the Rosselli family, victim of political persecution throughout the fascist ventennio, as well as the poet’s Franco-English-American proto-formation, amongst music, literature and politics. We will draw up a synthesis of the neorealist influence of the poet Rocco Scotellaro and of the ethnologist Ernesto de Martino. In the third section, this study will analyse, in an inter-textual perspective, the Primi Scritti (1952-1963) and will describe the poet’s idiom, characterized by alternation and mixture, of Italian, French, and English, sometimes in the same text. In parallel we will show how Amelia Rosselli’s multilingualism is not limited to a simple triglossie. Her multilingualism includes other languages: Latin, Italian and French from the Middle Ages, Elizabethan English, the spoken language of the illiterate from Basilicata, plus popular forms of speech from the south of Italy and from Rome. We uphold the importance of the anthropological and ethno-musicological studies carried out by Amelia Rosselli from 1952 to 1953. We will also show how the book of investigation Contadini del Sud by the Lucanian Rocco Scotellero was determining for her, as well as other texts, to be able to describe the treasures of her literary prehistory. Throughout the analysis of the texts of the origins we will uncover the birth of Amelia Rosselli’s three poetics: that of space, of the eclipse of oneself, and that of the wound, together to be seen as interdependent, entwined, and that will further develop themselves during the 60’s and the 70’s.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 28-05-2021


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.