Construction et perception de la part olfactive de l'expérience de nature : complémentarité des relations cognitives, écologiques et sensorielles de la nature

par Minh-Xuan Truong

Thèse de doctorat en Sciences de la conservation

Sous la direction de Anne-Caroline Prévot-Julliard et de Barbara Bonnefoy.


  • Résumé

    L’humain moderne vit une transformation de son environnement et de son mode de vie qui impactent la façon dont il peut vivre des expériences de nature au quotidien. Or, ces expériences de nature sont d'une grande importance pour le bien-être et la santé des individus. Ce sont des phénomènes complexes, ancrés dans un contexte environnemental, mais aussi socio-culturel, qui reposent sur des composantes étroitement mêlées que sont les émotions, les souvenirs, les connaissances, mais aussi tous les stimuli sensoriels perçus. Parmi les sens mobilisés, l’odorat, de par son importance mémorielle et émotionnelle, semble jouer un rôle à part dans la relation que tisse l’humain à la nature. C’est à ce rôle de l’olfaction dans l’expérience de nature, à cette part olfactive de l’expérience, que s’intéresse cette thèse s’articulant autour de trois axes de recherches et de réflexion. Dans un premier chapitre, ce manuscrit aborde comment caractériser la part olfactive de l’expérience de nature d’un point de vue individuel. La réflexion de ce chapitre se base sur la mise en œuvre et l’analyse des réponses à un questionnaire articulant entre eux l’olfaction, l’identité et les usages sensoriels d’espaces de nature déclarés par les individus. Dans le deuxième chapitre, c’est la façon dont l’expérience olfactive de nature s’ancre dans un environnement et un contexte qui est abordée, et comment cet ancrage influence la façon dont l’individu vit et décrit son expérience olfactive. La réflexion de ce chapitre s’appuie sur des témoignages recueillis lors de parcours olfactifs commentés et des questionnaires in situ. Enfin, en se basant sur les résultats des études précédentes, le troisième et dernier chapitre s’intéresse à la façon dont l’expérience olfactive de nature peut avoir un rôle transformateur sur l’individu dans le cadre particulier des environnements restaurateurs. En guise de conclusion, ce manuscrit aborde des réflexions, des ouvertures théoriques et pratiques, et des applications que peuvent apporter les résultats du travail de thèse, notamment la place que le sensoriel, l’incarné et l’olfactif pourraient prendre à l’avenir dans la façon de penser et d’enrichir l’expérience de nature.

  • Titre traduit

    Construction and perception of the olfactory part of the experience of nature : complementarity of cognitive, ecological and sensory relations to nature


  • Résumé

    Modern humans are currently experiencing a transformation of their environment and of their way of life that are impacting the way they can experience nature in their daily life. These experiences of nature are of great importance for the well-being and health of individuals. They are complex phenomena, anchored in an environmental context, but also socio-cultural, which are based on closely intertwined components that are emotions, memories, knowledge, but also all the sensory stimuli perceived by the human body. Among the senses mobilized, the sense of smell, by its memory and emotional importance, seems to play a singular part in the relationship that weaves the human to nature. The work conducted in this thesis, articulating around three axes of research and reflection, concerns this role of the olfaction in the experience of nature. In a first chapter, we discuss how to characterize the olfactory part of the experience of nature from an individual point of view. The thought developed in this chapter is based on the implementation and the analysis of the answers from a questionnaire linking together the olfaction, the identity and the sensory uses of spaces of nature declared by the individuals. In the second chapter, we addressed how the olfactory nature experience is embedded in an environment and in context, and how this anchor influences how the individual lives and describes their olfactory experience. The reflection of this chapter is based on testimonies gathered from commented olfactory walks and in situ questionnaires. Finally, based on the results of previous studies, in the third and last chapter of this thesis, we focus on how the olfactory experience of nature can have a transformative role for the individual, and particularly in the context of restorative environment. To conclude, we discuss the theoretical and practical openings, and applications that the results of the thesis work can bring, and particularly the place that sensory, embodied and olfactory experiences might take in the future in the way of thinking and enriching experiences of nature.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.