Représentations romanesques de la modernité parisienne dans le "Grand XIXème siècle", 1830-1913

par Noémie Boeglin

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Michel Depeyre et de Thierry Joliveau.

Soutenue le 05-07-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) et de Environnement, ville, société (Rhône) (laboratoire) .

Le président du jury était Catherine Maumi.

Le jury était composé de Michel Depeyre, Thierry Joliveau, Karen Bowie, Jörn Garleff, Jacqueline Bayon.

Les rapporteurs étaient Karen Bowie.


  • Résumé

    Dans cette thèse nous étudions les représentations romanesques de la modernité parisienne durant le « Grand XIXème siècle » (1830-1913) à travers un échantillonnage représentatif de 31 romans. Nous entendons la modernité comme une tradition du nouveau, incessamment renouvelée. Les romans sont la principale source de cette recherche, à laquelle nous adjoignons une source que nous avons créée à l’aide de logiciels de textométrie et SIG. Les auteurs décrivent en effet la ville de Paris par les parcours de leurs personnages, que nous pouvons associer à la marche urbaine. En identifiant et en cartographiant ces parcours, par le biais des odonymes mobilisés, nous pouvons créer une représentation cartographique de la ville de Paris dans notre échantillonnage. Textes et cartes sont alors analysés simultanément, car ils nous offrent deux clés d’entrée sur les représentations romanesques de la modernité parisienne. Nous avons étudié la modernité parisienne du micro au macro, c’est-à-dire de l’espace intime des logements jusqu’aux grandes opérations de transformation urbaine. Nous avons identifié quatre incarnations principales de la modernité dans la capitale : l’architecture, le commerce, les réseaux et les transports. La modernité est, effectivement, un assemblage de marqueurs caractéristiques. Or, certains semblent absents des romans de notre échantillonnage. Nous avons ainsi identifié ce que nous avons nommé les contrastes de la modernité entre absences, ambivalences et modernité négative.

  • Titre traduit

    Fictionnal representations of parisian modernity during the “Grand XIXème siècle”, 1830-1913


  • Résumé

    In this thesis we study the representations of Parisian modernity during the “Grand XIXème siècle” through representative sampling of 31 novels. Modernity is for us like a tradition of the new incessantly renewed. Novels are the main source of this research, to which we add a source that we have created using textometry and GIS softwares. Authors describe the city of Paris by the walks of their characters. We can associate them with urban walk. We can identify and mapping these walks, by the names of streets which are used. So we can create a cartographic representation of the city of Paris in our sampling. Texts and maps are analyzed in the same time, because they give us two points of view of literary representations of Parisian modernity. We studied the modernity of Paris from the micro to the macro, from the intimate space of the housing to the large urban transformation operations. We identified four incarnations of modernity in the French capital: architecture, business, networks and transport. Modernity is an accumulation of characteristic markers. Some seem absent from the novels in our sampling. We consider them as contrasts of modernity, between absences, ambivalences and negative modernity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.