Produire un syndicalisme politique : la CGT dans un hôpital psychiatrique de 1968 à nos jours.

par Francois Alfandari

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Daniel Thin et de Sophie Béroud.

Soutenue le 07-12-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Triangle, action, discours, pensée politique et économique (Lyon) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Laurent Willemez.

Le jury était composé de Cécile Péchu.

Les rapporteurs étaient Julian Mischi, Yasmine Siblot.


  • Résumé

    Ce travail entend examiner les conditions de production d’un syndicalisme « politique », à partir de l’analyse localisée d’un syndicat CGT d’établissement dans un hôpital psychiatrique de 1968 à aujourd’hui. La catégorie de « politique », au cœur de ce travail, recouvre différentes dimensions qui sont analysées : des activités syndicales qui ne s’éprouvent pas seulement sur le lieu de travail, une présence importante de militants multipositionnés dans des organisations politiques, un attachement à attribuer une signification aux positions occupées dans les rapports sociaux. L’attention portée à l’ancrage syndical dans le lieu de travail permet de saisir comment ce dernier façonne le syndicat et ses membres. La thèse montre dans quelle mesure les modalités de l’engagement des militants procèdent conjointement des socialisations professionnelles et des socialisations syndicales. Néanmoins, l’inscription du syndicat dans l’univers hospitalier a pour effet de reproduire une inégale distribution des positions sociales et professionnelles dans l’organisation, accentuant des rapports différenciés à l’engagement et aux conceptions syndicales qui sont portées par les militants. L’approche socio-historique permet d’appréhender dans le temps la production de l’institution syndicale et ses spécificités en étant attentif aux continuités et aux évolutions.

  • Titre traduit

    Producing « political » trade unionism : case of study of CGT trade union in a psychiatric hospital from 1968 to nowdays


  • Résumé

    This work aims at examining the conditions of production of a “political” trade unionism through a study of the specific case of a CGT trade union in a psychiatric hospital from 1968 to nowadays. The sense of “political”, crucial to this work, is explored and analyzed in its numerous dimensions, such as the trade union activities experimented in other places than work, the large amount of multipositioned activists taking part in political organizations or the tendency to give a meaning to the different positions in social relationships. By focusing on how a trade union and a workplace are closely intertwined, we aim at showing how a workplace can shape both a trade union and its members. Similarly, the activists’ commitment has to be understood in association with the socialization process within their work and their union trade. However, in this case, the unbalanced distribution of social and professional positions in the hospital is reproduced in the organization, which in turn widens the gap between the activists’ different ways of being committed in the trade union or even of considering it. Through its socio-historical approach, this work seeks to understand how a trade union is produced and what its characteristics are while keeping its developments in sight.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.