Représentations et significations de la mode et de l’élégance dans l’univers de Jane Austen

par Marianne Christophe-Bisson

Thèse de doctorat en Langues, Littératures et Civilisations

Sous la direction de John S. Bak et de Laurent Bury.

Le président du jury était Isabelle Bour.

Le jury était composé de John S. Bak, Laurent Bury, Marc Porée, Lucile Trunel.

Les rapporteurs étaient Isabelle Bour, Marc Porée.


  • Résumé

    Malgré les nombreuses études menées sur Austen, aucun travail littéraire exhaustif n’a été réalisé à ce jour sur la représentation et la signification que cet auteur a donné aux vêtements dans ses romans. Quelques articles sur un vêtement précis ont été publiés. D’autres ouvrages recensent, quant à eux, les tenues citées en les classant par thème ou par roman, mais sans analyser les choix de l’auteur. Ce travail de thèse vient allier les tenues qui apparaissent dans les œuvres d’Austen, ou qui sont mentionnées, à l’analyse de ces dernières, dans le but de montrer que l’auteur ne choisissait pas les références à la mode incluses dans ses écrits de façon anodine, et d’en expliquer les tenants et les aboutissants. Elle se servait en effet des tenues de ses personnages et de leurs conversations à propos de la mode pour faire passer subtilement à ses lecteurs les idées qu’elle avait sur le contexte social, historique et idéologique de l’Angleterre de la fin du XVIIIème siècle et du début du XIXème siècle. Deux écoles coexistent, sans que les critiques puissent s’accorder. L’une affirme qu’Austen est conservatrice et l’autre qu’elle est féministe. On peut alors se demander si pour Austen, la mode est un sujet pour lequel elle est davantage tournée vers le féminisme ou le conservatisme. Aucune de ces deux écoles n’ayant réussi à supplanter l’autre, l’examen d’un sujet typiquement féminin pourra éventuellement apporter une avancée dans ce débat.Ces travaux de recherche s’appuient sur la correspondance d’Austen, sur l’analyse descriptive des vêtements dans ses romans, sur des ouvrages consacrés aux toilettes des XVIIIème et XIXème siècles, sur la sociologie et la psychologie de la mode, ainsi que sur la sémiotique vestimentaire. Cette thèse se réfère également aux changements radicaux subits par la mode à cette époque et qui découlent directement des évènements historiques et sociopolitiques qui se sont déroulés peu avant et pendant les années d’écriture d’Austen. Ces changements sont eux-mêmes en lien avec les idées véhiculées par la littérature. Ce travail montre la portée des vêtements dans les œuvres de cet auteur. Enfin, un travail sur les costumes ne saurait être exhaustif sans aborder la représentation cinématographique de l’univers austenien. Ainsi, l’analyse d’extraits évoquant la mode ou l’élégance chez Austen s'accompagne d'une réflexion sur la méthodologie adoptée par les producteurs pour adapter à l’écran les costumes des personnages de la romancière

  • Titre traduit

    Representations and Significations of Fashion and Elegance in Jane Austen’sWorld


  • Résumé

    In spite of the numerous studies dealing with Austen, there has been no exhaustive literary work on the representation and signification of clothes that this author gives in her novels. Some articles presenting a specific piece of clothes have been published. Some thorough works sort the costumes by theme or novel, but without really analyzing the choices of the writer. This thesis combines the attires cited in Austen’s works, or that are mentioned in the dialogues, together with their analysis in order to show that the author did not choose the references to fashion in her novels at random, and to explain her choices, and what they imply. She uses dress code for her characters, and in the conversations they hold, to subtly vehicle, to her readers, her own vision and ideas about the social, historical, and ideological context in England at the turn of the nineteenth century. One would wonder if fashion for Austen is an indication of feminism or conservatism. A further investigation in a subject that is supposed to be typically feminist would make us see better into the debate.This work is based on Austen’s letters and books which are dedicated to the descriptive analysis of the clothes worn by Austen’s characters in the novels, and on works dealing with the garments of the eighteenth and nineteenth centuries, on sociology, and psychology of fashion, and on semiotics of fashion. This thesis also refers to the radical changes that fashion underwent at this time, and that came directly from historical and sociopolitical events that were taking place a short time before, and during, Austen’s writing years. These changes are themselves linked to literature. This work highlights the impact of clothes in Austen’s works. Finally, a study on costumes would not be complete without tackling the cinematographic representation of Austen’s world. Thus, the analysis of extracts recalling fashion or elegance is backed up with a consideration of the methodology brought by the producers to adapt the costumes of Austen’s characters to the screen


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.